Remember ! Reality is an illusion, the universe is a hologram, buy gold, BYYYE!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•

Aller en bas 
AuteurMessage
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Jeu 6 Avr - 19:30



MAXWELD NICKSON

RAWRR



Nom : Nickson
Prénom(s) : MW.D. dit Maxweld
Âge : 25 ans en décembre prochain
Sexe : Volontiers merci (il faut que j'arrête cette blague, bref oui c'est un homme)
Poids : Plume (71 kg)
Taille : Faudrait que je fixe un chiffre un jour, aux dernières nouvelles je lui ai donné 1m98 mais je suis toujours pas sûre lel
Signe(s) distinctif(s) : Huuuh, il en a trop. Déjà, le plus évident, une mèche rouge qui barre son visage. Des tatouages. Des piercings. Un eye-patch parfois visible sous son épaisse masse capillaire.
Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : C'est un cishet mais il est jonti et tolérant, puis euuuh il est hétéro mais askip + bi-curieux vu son passif sur Bully mdrrrr
Univers : Crossroads & VP cross Bloody Bird pour le moment


Avatar : Projet VP - Nickson Maxweld (c) Beuah

Caractère

Caractère. Quel doux euphémisme. Saviez-vous que ce mot vient du latin caracter, qui signifie "caractère" ? Non ? Vous vous en battez les couilles ? Ça tombe bien, lui aussi. Quand on le lui a dit, il l'a dit clairement, « nan mais j'm'en bats les couilles, t'as cru quoi ? ». Il est comme ça, Maxweld. Il agit à l'instinct, sur le moment présent. Il vous dira les choses comme il les pense à la seconde, dans son franc parler légendaire, avec un beau relent d'accent américain s'il est en colère ou vraiment bourré. Il est soit franc, soit silencieux. Ça dépend de son humeur. Et tiens, parlons-en, de son humeur. De ses humeurs, parce qu'elles changent tout le temps. Un rien le fait basculer, parfois même rien du tout. Et en général, il ne contrôle rien. Il vit les émotions plus fort, plus longtemps que son entourage. On lui dit une parole de travers, certes bénine ? Il aurait pu le prendre avec humour, mais on est mal tombé sur le calendrier chaotique de ses humeurs, alors non, il ne se fâche pas, c'est bien trop doux, il se met dans une rage noire et chope le coupable par la gorge en lui feulant ses quatre vérités. Puis après avoir été calmé il prend du recul, réfléchit, regrette, s'excuse peut être, se sent très coupable, et passe de la colère à la profonde tristesse. Heureusement que ça n'arrive pas si souvent que ça, du moins, quand il n'abandonne pas son traitement médicamenteux sur un coup de tête...  Et puis, en grandissant et avec toutes les expériences qu'il a pu avoir, qu'il a pu vivre comme subir, il s'est franchement assagi. Non, ça va, la plupart du temps, il est juste blasé, franc, un peu nerveux ou un peu mélancolique, mais supportable. Puis il a le sens de l'humour. Il est plutôt introverti mais pas hostile sans raison. Une fois qu'on a compris qu'il est bizarre et qu'on a pas eu froid aux yeux, on peut s'en faire un ami, mais alors là gare à vous, parce qu'il n'accorde sa confiance que très difficilement, et qu'il est très rancunier. Mais franchement, ça en vaut la chandelle. Il regorge de qualités, de ressources. Dommage qu'il se déteste.


Physique

Maxweld, il provoque. Même sans rien faire. Il vous regarde de haut, forcément de haut, parce qu'il est haut perché. Peu importe la saison, il va vous faire chier, vous petit passant bien propre sur vous, vous petit vieux dans le métro, avec ses tenues majoritairement composées de noir, faites de chaines, de rivets, de spikes, de cuir, de jean, de Docs, de trucs troués et rapiécés, de T-Shirts provocateurs ou un peu gore. Vous pensez trouver du repos pour vos yeux en regardant son portrait, mais là, rebelote : vous êtes frustré par la pâleur de sa peau alors que ses traits vous rappellent ceux des peuples qui vivent sous le soleil, la mèche rouge qui jure avec ses longs cheveux noirs de jais vous crispe et ce regard, bon sang ce regard de glace, il vous fait baisser les yeux, vous êtes gêné, humilié, non sérieusement, il n'y a rien à apprécier de ce junkie parmi d'autres, de cet écervelé qui s'abrutit avec des rites sataniques et des substances hallucinogènes sur fond de cris assourdissants qu'ils appellent « la musique metal ». Alors, vous avez vu juste pour la musique metal et les substances, mais les rites sataniques, c'est pas son truc. Dommage de juger un livre à sa couverture, parce que Maxweld, il n'est pas que ça. Mais il pourrait s'habiller comme votre Jean-Étienne de fils que ça ne changerait rien, quelque chose dans son apparence le rend froid, déplaisant, agressif, effrayant, perçant, animal, rapace. Alors ses vêtements, même quand ils sont relativement sobres parce qu'après tout sa période emo est passée depuis longtemps et que maintenant il travaille dans un milieu plus ou moins réglo, sont une mise en garde pour tout le monde : faites gaffe, je suis pas un enfant de chœur, si vous avez pas les tripes accrochées passez votre chemin.


Histoire

Eh ouais, pour le côtoyer longuement faut avoir les tripes bien accrochées, parce que le bad boy ne l'est pas pour la frime, pas pour le style, pas pour être à la mode. Il est comme ça, c'est son way of life, parce qu'il ne peut se permettre que ça, au vu de toutes les saloperies qui se sont passées dans sa vie.

Déjà, il paraît qu'il est né quelque part en Californie, sur le son de Born to be wild. Ça te met déjà dans le bain. Un père hippie et rêveur, une mère rockabilly schizophrène, cocktail explosif qui a donné un fils pourtant étrangement sage, un peu trop renfermé peut être. D'accord, beaucoup trop. Pour ça qu'il n'aimait pas l'école, on lui rappelait sans cesse qu'il était un weirdo. Parce que ses parents avaient beau être les descendants d'une des familles les plus notoires du coin, ils n'étaient pas faits comme les petits couples de bourgeois de cette banlieue résidentielle emmerdante à mourir qu'était Agoura Hills. Pour sûr, Hollywood juste à côté, ça fait mieux rêver. Mais Maxweld, il ne s'intéressait pourtant pas à ce rêve-là, ça c'est de la poudre aux yeux, de la poudre blanche aux narines. Non, lui, il voulait être soldat comme son grand-père. Captain America. Mais bon, la vie en a décidé autrement quand sa mère a commencé à être harcelée et à déchanter, et que son père les a emmenés en road trip. Tant mieux, en fait, il a appris beaucoup de choses qu'une vie entière de petit péteux des classes aisées ne lui aurait pas apportées. Mais dans un appartement loué un soir de huit août, alors qu'il avait neuf ans, la fin du voyage. Brutale, nette, sanglante. Et personne ne sait ce qui s'est passé. À part lui. Mais il ne vous dira que ces quatre mots, ces quatre-là, et rien d'autre : je les ai tués.

À partir de là, forcément, c'est parti en vrille. Heureusement qu'un ami du père était là, au début. Il lui a donné un toit sur la tête, de quoi survivre. Mais pas vivre. Et finalement, ce père de substitution est mort, parce qu'être un maffioso, ça pardonne pas. Mais paradoxalement, c'est là que Maxweld a trouvé comment vivre. Vivre du meurtre. De la vengeance. De l'excès. De l'animal sanglant tapi au fond de lui. Pour ne pas s'en prendre aux innocents il s'en prend aux coupables. Il voulait être Captain America, il est plus devenu un Deadpool. Mercenaire très vite entré dans la légende, avant de n'en devenir qu'une, parce qu'à à peine vingt ans il ferme boutique. Ce con est tombé amoureux. C'est aussi douloureux que tuer, mais tout aussi apaisant si ce n'est plus encore, et puis à la fin il n'y a pas de morts, du moins c'est ce qu'il pensait.

UNIVERS CROSSROADS :

Maxweld pendant quelques années passées en internat pour se sortir de sa spirale infernale après avoir perdu sa première petite copine dans un accident de moto rencontre Loukia, une jeune femme aussi tourmentée et farouche que lui. Après de nombreux drames plus ou moins personnels ils se fiancent et ont une fille, Roxane. Mais l'insécurité et les tensions en ville obligent notre jeune père à accepter la proposition du bras droit de feu son parrain et de reprendre du service au sein d'Ordem, en tant que numéro 1 du gang. Il s'est construit une couverture et espère mettre fin à cette guerre des gangs, pas assez optimiste pour penser qu'il peut éradiquer toute criminalité ici-bas mais déterminé à avoir le mal sous son contrôle pour sa fille et sa femme, qu'il ne sait pas être son ennemi juré en même temps que son grand amour.

UNIVERS VP CROSS BLOODY BIRD :

Maxweld est l'hôte du Démon Quartus, le quatrième des Démons de la Malédiction. Il est né Démon et maîtrise le sang, chose d'autant plus délicate que ça lui provoque des pulsions de mort. Avec ses camarades, il s'est retrouvé enfermé dans le collège dans lequel il travaillait après avoir mis en suspens sa carrière de mercenaire. Cinq ans après s'être libérés de là, les Démons se retrouvent à nouveau menacés, de plusieurs sortes. L'une de ces menaces est l'organisation Apocalypse, qui parvient à ravir une des Démons, Bea, et à la tuer. Max est ravagé. Il venait de s'installer avec elle, de construire quelque chose pour une fois dans sa vie, et pour une fois qu'il n'a pas tout fichu par terre lui-même, on la lui enlève. Son obsession pour la vengeance lui revient, et il cherche à devenir plus fort, quitte à faire des sacrifices. Quitte à perdre face à leur ennemi juré il veut au moins perdre digne, la tête haute, avoir eu au moins une victoire sur cette vie qui aura été insupportablement mauvaise et ce immanquablement par sa faute. Il doit puiser dans ce qui fait sa force, tout savoir de ses dons, de ses origines à ses utilisations, toutes ses utilisations. Il ne sait pas encore que, quelque part dans les quartiers d'un HOPE rebâti sur des bases saines mais encore instables, quelqu'un en est venu à la même conclusion que lui...


QUELQUES TRUCS RANDOM SUR LUI

- Si on devait parler psychiatrie, je dirais qu'il serait atteint de troubles de la personnalité bipolaire et bordeline (mais plus bipolaire tho)
- Il prend plusieurs douches par jour, glacées
- Il fume comme un pompier, il a réussi à se débarrasser de toutes ses addictions sauf le tabac (et + ou - la cocaïne pour Crossroads / l'alcool et les antidépresseurs pour VPxBB)
- Parce que j'aime l'ironie il est asthmatique
- Il parle beaucoup de langues mais le français rien à faire il gère pas
- C'est un faux maigre, il paraît très fin mais il est super costaud (pour le contexte VPxBB on peut considérer sa force comme surhumaine)
- Il cuisine très bien mais ne cuisine jamais que pour lui tout seul, il préfère encore mourir de faim ou commander un truc
- Il dort très peu, genre 1h ou 2 par nuit, mais ça semble lui suffire et il arrive parfois un moment dans le mois il comate toute la journée la nuit et le jour d'après pour se rattraper
- Il adore la nature et les animaux mais il fera son fier devant les "bestioles", et il vous fera croire toute votre vie qu'il déteste les chats, il doit avoir un problème avec eux jsp (en fait je sais mais bon)
- S'il n'avait pas mal tourné qui sait s'il serait pas devenu musicien, il est un virtuose en la matière et écrit des chansons, jamais très joyeuses mais soit
- Ses nombreux tatouages renvoient souvent à ses origines améridiennes et il a pour animal totem la chouette
- Ayant beaucoup fréquenté de brésiliens au cours de son adolescence au sein d'Ordem, son style de combat emprunte beaucoup aux mouvements de capoeira et il s'est pris d'affection pour le football/soccer
- Quand il était plus jeune il avait une collection bizarre : sa chambre était tapissée de photos des corps des plus grandes stars de la pop-culture retrouvées mortes. Heureusement qu'il a pensé à enlever entre autres son poster de Kurt Cobain étendu dans son manoir avant d'inviter des copines...
- Maintenant il collectionne plus rien sauf les échecs d'autre que les vestes de smoking parce que sur lui ça pète la classe. Mais il mettra jamais de costume complet, il a horreur de ça.
- La seule malbouffe qu'il aime vraiment c'est le pop-corn et le KFC
- LES CERISES/20
- Il a beau être californien il ne supporte pas la chaleur et même si sa peau bronze très vite au soleil celui-ci le cogne violemment, alors avant de se retrouver avec des migraines le nez en sang voire de faire des malaises il se met à l'ombre ou dans l'eau pour rester au frais

Behind the screen

Prénom ou Pseudonyme : Beuah (ou Beuaaah avec trois A, L'Con de la Quatrième, B-A, ou encore Chouchou parce que j'adoooore les sushis)

Aime : J'AAAAIME LA GYM

N'aime pas : MOI J'AIME PAS LA SOCIÉTÉ

Comment avez-vous connu le forum ? : Je suis trop véipé voyez, on m'a invitée avec une invitation et j'ai été la première guest star han B)

N'ôtez pas le copyright ci-dessous, merci ! Faites pas vos thugs miskine la personne qu'a codé ça et que j'ai volé quoi :/


Arrogant-Mischief sur Epicode


Au passage cadeau:
 


Dernière édition par Beuah le Lun 9 Avr - 19:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Dim 9 Avr - 15:12



BEATRIZ DA COSTA

FINIE À LA SOURIS ET BACLÉE AS FUCK LOL



Une goth naine et pipou voilà allez salut

Nom : Da Costa Sampaio
Prénom(s) : Beatriz Alicia dite Bea (prononcer Bi-a)
Âge : Actuellement 17-18 ans dans l'univers VP x BB
Sexe : NOPE PAS AVANT LA PRIÈRE DU SOIR NI LE MARIAG//Femme
Poids : Plume (42 kg environ)
Taille : Miniature (1m50 ?)
Signe(s) distinctif(s) : Souvent une croix catholique autour du cou, sinon rien de bien particulier, si tant est qu'on ne considère pas son format Mimie Mathy comme un signe distinctif
Nationalité : Franco-portugaise
Orientation sexuelle : Cishet girl
Univers : VP x BB uniquement pour l'instant


Avatar : niktonper.

Caractère

Du caractère, Bea parfois capricieuse peut en avoir. Mais la plupart du temps, elle le retient. Elle se retient. Elle est énormément dans la retenue, la réflexion avant l'action, peut être même qu'elle pense un peu trop. Très silencieuse au premier abord puisqu'atteinte de mutisme sélectif et très mal à l'aise dans un environnement peuplé de personnes inconnues, elle vous donnera d'abord l'impression d'être une sorte de corbeau posé quelque part qui jette un regard dédaigneux sur vous. Parce qu'elle se met davantage en position de spectatrice, d'observatrice, que d'actrice. Elle a pris l'habitude de constater, de déplorer en silence, d'être ignorée de tous. Et parfois, de n'être qu'une ombre qui voit filer tout le monde sans que personne ne s'intéresse à elle, ça l’écœure, ça la blesse, ça l'aigrit, et elle finit par imposer elle-même le silence, elle finit par prendre volontairement une attitude hautaine et par tout voir avec le voile du pessimisme sur les yeux. Elle joue les cruelles souveraines aux airs de sorcière. Tout ça parce qu'elle ne peut pas exprimer sa rancœur, sa tristesse, son mal d'amour.

Et puis, un jour, la tendance s'inverse : les regards se posent sur elle, la considèrent, l'estiment plus ou moins, et des liens se créent. Son monde reprend alors des couleurs, et du corbeau sinistre on passe à l'adorable canari qui piaille, s'émerveille pour un rien, chantonne pour réchauffer les cœurs. Au fond d'elle, il y a tout cet amour qu'elle aimerait porter à l'humanité, toutes ces qualités dont elle regorge, ces sentiments parfois passionnés et tourmentés qui ne demandent qu'à vivre derrière ses yeux d'onyx et ses lèvres sombrement maquillées. Quand elle assiste, impuissante, au spectacle parfois macabre de l'humanité à laquelle on l'associe, elle attend, en réalité, de pouvoir prendre part à cette pièce grâce à cette personne qui la regardera droit dans les yeux et qui, confiante, ne voyant plus qu'elle sous les projecteurs, lui donnera la réplique. Et de cette attente, de cette rêverie désespérée, sont nées de grandes amitiés et même un amour fou. Comme quoi, il suffisait d'y croire, même juste un tout petit peu, et d'essayer, surtout, de ne pas garder les bras baissés ou croisés.


Physique

Toute petite, elle essaye de se fondre dans la masse. Toujours vêtue de noir, la tête rentrée dans les épaules et les bras crispés, elle se cache derrière un voile morbide à travers lequel elle observe le monde. Un voile morbide fait de maquillage sombre pour la vieillir, elle qui a encore le visage d'une poupée de porcelaine, d'une longue frange droite pour cacher ses expressions et tapir dans l'obscurité deux grandes billes noires bordées de longs cils qui le sont tout autant, et d'habits tous aussi noirs les uns que les autres.
Son vernis quand elle en met est noir, son sac noir, son téléphone portable noir, ses sous-vêtements noirs.
Si bien que dès son plus jeune âge, on l'a affublée de divers sobriquets dont elle a su jouer plus tard.
"La sorcière", "la gothique", "Morticia Addams", "Emily The Strange", ... Et puis pourquoi pas, finalement,
se laisser tenter par cet univers qui finalement était déjà le sien. Orner de temps en temps ses longs doigts graciles d'une bague à tête de mort, porter un ras du cou en dentelle orné d'un camée, porter une robe en velours ou un corset qui aura été le fruit d'une longue période de privations pour faire des économies... Le résultat donne ce paradoxe étrange entre ses traits d'adorable poupée, d'enfant angélique, et tout ce qui l'assombrit, la rend glaciale et lugubre. Et, même ainsi, elle reste d'une beauté fascinante et qui semble fragile comme un pétale de rose noire.



Histoire

ELA UN PACER TRO D4RK VWALA puis ça va dépendre de l'univers surtout moins que Max mais quand même si

Behind the screen

Prénom ou Pseudonyme : Beuah (ou Beuaaah avec trois A, L'Con de la Quatrième, B-A, ou encore Chouchou parce que j'adoooore les sushis)

Aime : J'AAAAIME LA GYM

N'aime pas : MOI J'AIME PAS LA SOCIÉTÉ

Comment avez-vous connu le forum ? : Je suis trop véipé voyez, on m'a invitée avec une invitation et j'ai été la première guest star han B)

N'ôtez pas le copyright ci-dessous, merci ! Faites pas vos thugs miskine la personne qu'a codé ça et que j'ai volé quoi :/



Arrogant-Mischief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Dim 10 Déc - 20:48



Abel Sørensen

La légende raconte qu'il a été créé juste pour que Beuah pécho Etienne




En gros...
▲ Merci de ne pas enlever le copyright. Sinon, ben, c'est mal, et pas bien, et c'est pas vous qui venez de vous taper tout un semestre de fac où on vous dit que le plagiat c'est mal.

FLEMME IMMMMMMMMMMMMENSE DE FAIRE UNE VRAIE PREZ. Du coup on va lister le plus important :

- Il est pansexuel (c'est super important nan ? D: )
- Il a une voix grave, profonde, douce et chaude commmmmm-nan rien et donc très belle puis surtout suffisamment virile pour pas qu'on le confonde avec une fille
- C'est le meilleur de sa classe mais c'est pas un nerd boutonneux fayot, ça semble naturel et inné chez lui d'avoir 20 de moyenne générale
- "Ah non, moi je suis métrosexuel. Nuance."
- Il est sociable, aimable, poli, délégué de sa classe et dévoué à sa tâche, alors on l'apprécie malgré son apparence atypique qui lui donne des airs de snob qu'il n'est pas vraiment
- Il est le membre pas du tout illustre d'une riche famille suédoise implantée par ici, et quand il n'est pas là pour la semaine il est chez son oncle qu'il admire au point de tenter de l'imiter (oui, c'est parfaitement du NOTICE MEH SENPAAAI)
- Malgré sa sociabilité, il ne semble pas prendre part aux soirées des jeunes de son âge, ce genre de mondanités ne lui arrive que de temps en temps
- Il aime lire, faire de l'équitation et l'art contemporain
- Plus tard il aimerait d'ailleurs être conservateur de musée

Trucs random :

- Il admire Boy George, Grace Jones, Divine, George Michael et Lady Gaga
- Il collectionne les chemises à jabot et ne s'habille presque qu'en blanc gris et noir
- Il est très actif sur Snapchat et les réseaux sociaux, surtout sur le groupe Facebook de sa classe et du bahut
- Il chante super bien mais assez peu, et il joue de la flûte traversière du violon et du piano
- Ses cils sont des faux, ses vrais sont courts et blonds ils ne se voient pas ils ne mettent pas en valeur son regard céruléen du coup il ne les aime pas
- Il adore les fleurs, surtout s'en faire offrir heh
- La légende raconte qu'il a déjà été mannequin pour des amis photographes amateurs (dont Axel, vous vous rappelez d'Axel les Meetingpointiens ?) et on retrouve certaines de ces photos sur son FB, sinon le mannequinat ne l'intéresse absolument pas
- Son oncle n'a pas de sourcils, du moins ils ne se voient pas
- Youuuupiiii dansons la cariocaaaa
- C'est bien, faisez tous commeuh moaaaa
Qui suis-je ?
Franco-Suédois ▲ 17 ans ▲ Première L spé Histoire des Arts ▲ Vit en internat ▲ Né le 10 mars ▲ Dimension réelle - Forum Crossroads▲©️ : Joy & crédit images

Titre

Au passage désolée pour les IRL pas top je voulais impérativement qu'il ressemble à Griffith parce que c'était ma fixation du jour sauf que en IRL tu ne trouves de ressemblants que des photos de cosplays avec des wigs et ça m'attriste voyez

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Sam 7 Avr - 21:47

Heeeeu salut
Alors je ferai une préz bien mise en forme + tard honk
Mais voilà
Ça c'est Tatiana

Spoiler:
 

Donc ouais, Tatiana Morin, elle a 25 ans, elle est née le 9 mars, elle est Poissons, elle fait dans le mètre 75, elle est franco-canadienne mais tkt elle a pas l'accent québecois. On l'appelle Ariel depuis des années. Parce que les longs cheveux rouges, tout ça tout ça. Elle a tenté des trucs, pourtant. Mèches noires, side-cut, dreads, mais rien à faire, ses potes l'ont fichée S pour Sirène pour le restant de ses jours. Et elle aime trop sa couleur pour la changer.

Puis c'est pas grave, c'est mignon comme pseudo, alors elle l'a gardée comme nom de scène. Rebel Ariel, simple mais efficace. Elle a un nom de scène parce qu'elle est musicienne, mais aussi danseuse. Danse du ventre et pole dance, parce qu'elle aime bien son corps tatoué et percé et pour lequel elle s'est battue. Battue parce qu'elle s'aimait pas, à la base, elle se trouvait grosse, elle se trouvait laide. Mais un jour, on lui a dit "tu sais, tu peux en faire ce que tu veux, mais faut que ça vienne de toi et pas des autres". Sa mère est trop cool sérieux. Le temps de s'assurer que c'est pas que le regard des autres qui la rend aussi dure, le temps de savoir ce qu'elle veut, et hop, elle a essayé de s'arranger à son goût. Et, la veinarde, ça a super bien marché, maintenant c'est une bombe et on s'intéresse beaucoup à elle parce qu'elle est jolie.

Mais Tatiana, c'est pas une fille super facile, c'est pas une pute contrairement à ce que certains pensent, sa tante en premier. C'est pas parce qu'elle danse sur une barre presque nue qu'elle accepte de faire l'amour à n'importe qui. Elle fait du pole dance, et le pole dance, c'est un art. C'est pas la même chose qu'être strip-teaseuse. Certaines sont super et droites et bien comme il faut et artistes et tout, mais elle elle trouve ce métier quand même un peu sale. Non, elle ce qu'elle aime c'est bouger son corps devant de vrais connaisseurs, ceux qui comprennent ce que ça signifie. Pareil pour la danse du ventre, qu'elle adapte au style metal. Pareil pour les photos qu'elle fait et pour lesquelles elle pose. Pareil pour sa musique, aussi, en particulier la basse qu'elle affectionne tout particulièrement quand en général c'est un instrument nécessaire mais qu'on dédaigne. C'est connu, les bassistes ça pécho jamais. Ben mon con, va me dire que celle-là, t'en as pas envie. En plus, c'est la seule fille du groupe.

Son groupe, à vrai dire, ça fait un moment qu'il n'est plus actif, mais bon sang, il a au moins dix ans. Son groupe, il est composé de Phil, le leader et le batteur, de Max, le guitariste soliste compositeur et second chanteur, puis il y avait Chris aussi, le doyen, le chanteur guitariste rythmique et compositeur. Mais Chris est mort il y a pas longtemps, et ça lui a mis un sacré coup, mais pas qu'à elle. Et depuis, le groupe s'est reformé qu'une fois, le temps d'un concert en son hommage. C'était très émouvant. C'est Max qui a chanté ce soir-là, et si elle était pas triste elle se serait dit "ah ouais, je comprends mieux pourquoi c'est mon ex". Ouais, elle est sortie avec quand ils étaient ados et qu'il parlait à peine le français, mais ça va elle est bilingue français-anglais. C'était le seul à l'appeler Tatiana, que Tatiana, pas Ariel. C'était vraiment bien, mais Tatiana était pas encore sûre d'elle, elle n'avait pas envie de s'attacher, elle a pris peur de la tournure qu'avait prise leur relation alors elle l'a largué, mais proprement, et aujourd'hui encore ils sont bons amis, même s'ils ont coupé les ponts pas mal d'années parce que Tatiana est partie.

Ouais, la petite Ariel est partie découvrir le monde. Elle est allée au Canada, sa patrie natale, dans une école d'arts du cirque, et elle y a fait de super rencontres, elle a pris des photos magnifiques du Yukon, elle a même couché avec des hommes et des femmes et c'était super cool. Mais elle a senti que sa place n'était pas là-bas, elle a eu envie de rentrer alors elle est revenue récemment. C'est simple, et ça lui va. Parce qu'elle est facile à contenter, au fond. Elle adhère un peu à la Phil-osophie comme il l'appelle lui-même, ce dogme qui consiste à ne pas se prendre la tête et à sourire. Phil et Ariel sont vraiment super potes. Dommage qu'ils soient pas amoureux l'un de l'autre. Mais si elle pense comme ça c'est peut être aussi parce que ses parents sont de gros bobo-baba-hippies-gauchistes-écolos-ex-punks super ouverts d'esprit et super cool à ses yeux. Peut être. Dommage que sa tante gâche tout. Et dire qu'elle a du passer une partie de son enfance avec elle... Bah, comme beaucoup de gens, elle a pas eu la vie super facile. Mais elle a eu de la chance, et elle le sait très bien. Il n'y a qu'à voir son ex, et comment Chris a fini. D'ailleurs, ces deux-là étaient rivaux pour ses beaux yeux, à un moment. Elle ne sait toujours pas si elle doit en rire ou en pleurer.

L'amour, c'est trop compliqué, ça demande trop d'implication. Peut être qu'elle tombera amoureuse un jour, ça lui fait plus peur, mais elle cherche pas absolument l'amour. Elle préfère le contact en général. Discuter avec des gens cool, éventuellement avoir des coups d'un soir ou de plusieurs quand le feeling passe vraiment super bien, mais là encore, elle se prend pas la tête. Elle est qui elle est, elle est fière de son chemin, elle est contente, elle est heureuse, même si le ciel n'est pas bleu tous les jours, parce qu'elle sait qu'elle a la vie devant elle et qu'elle est beaucoup trop marginale pour se préoccuper de la vie de tous les jours comme les autres qui pensent qu'il faut se tracer une voie et la suivre. C'est pas qu'elle est super riche, non, elle vit de l'argent qu'elle gagne en bossant dans un fast food et quand elle a un cachet ou l'occasion de danser pour des gens. Ça lui permet d'avoir un appartement de taille et de loyer raisonnables pour elle, mais relativement bien aménagé. Elle a beau paraître sophistiquée dans son look alternatif, elle est pas si attachée que ça au matériel. Mais quand même un peu, elle crache pas sur le confort et la coquetterie, ses parents sont exaspérés par moments. Mais comme ça lui fait plaisir et qu'elle fait pas de gâchis, comme ils sont cool, ils disent rien.

Bref, je crois que j'ai fait à peu près le tour. Donc ça c'est Tatiana, ou Ariel comme vous voulez, c'est une fille pas chiante, elle a 25 ans, elle vient de rentrer du Canada et elle fait son bout de vie tranquillement... Vous la croiserez sûrement à son lieu de travail, chez Phil, dans des galeries d'expo, là où elle peut danser, ou dans la rue, à marcher, à donner des pièces aux sans-abris, à prendre des photos des quartiers sympas, à contribuer modestement à une oeuvre de street art, à flâner dans les endroits qu'on lui a conseillés, dans sa boutique de fringues préférées à copiner avec les vendeurs... Y'a mille opportunités, je la pose là comme ça, moi non plus sans me prendre la tête. Amusez-vous bien, bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Dim 17 Juin - 21:20

Pierre Van De Velde

Mais tu peux l'appeler Peter, Peete ou Caillasse • 18 ans • Belge • 1ère année en BTS Métiers de l'audiovisuel option Métiers du son • "I love sex, rock'n'roll and pizza, in that order"

D'un point de vue physique...

... Ce mec est resté coincé dans les années 2000 qu’il a à peine connues. Mais c’est pas grave, ça revient à la mode. Coupe blonde à pics, T-Shirts super larges vantant le mode de vie californien et chemises hawaïennes, chaîne au cou, des fois une casquette à l’envers sur un bandana ou un bonnet enfoncé jusqu’aux sourcils, parfois un bouc… Ce mec, tu le croises, tu repenses à tes années passées à jouer à Final Fantasy X sur ta PS2 ou à écouter du Simple Plan en écrivant dans ton journal intime tapissé de collages sur Tokio Hotel pendant que tes copains prenaient le goûter chez un camarade dans une cité en Essonne (coucou Zed ;D) pour squatter FIFA Football 2002, avec le Hit Machine en bruit de fond parce que les commentateurs du jeu, on va pas se mentir, ils saoulent. Tu repenses au Skyblog que t’as lâchement (ou intelligemment) abandonné, à tes Nintendogs sûrement morts, et à la connerie que c’étaient, H2O et Charmed, en fait. Bref, un truc de malade comment son look respire le cliché du membre de boys band « trop chanmaaaaax ».


D'un point de vue mental...

... On dirait parfois qu’il est aussi resté coincé dans les années 2000. Il ne fait pas semblant d’être blond, le couillon. Mais c’est juste qu’il se prend pas la tête, et qu’il adore déconner, même si parfois c’est gras à en être exaspéré. Ce qu’il aime aussi, c’est faire la fête, se défouler sur de la musique super fort (du punk à la frenchcore en passant par le rap, le funk, le raggae, la variété qui bouge bien, le metal…), manger des pizzas, boire de la bière parce qu’il respire les clichés nespa, les boissons énergétiques et FAIRE LA FÊTE PUTAIN. S’il n’y a pas de soirée prévue sur son agenda le samedi il se sent vide, étrange et seul. Ouais, il est fêtard. Et même teufeur sur les bords : prendre des trucs illicites lors d’une rave ou free party dans une forêt glauque, ça le branche autant qu’une soirée en discothèque ou chez des potes, ou qu’un festival de metal dans sa natale Belgique.

Quand il ne fait pas la tête et qu’il est en cours, par exemple, c’est le petit trublion plutôt apprécié de la classe, parce que même s’il fait rétro et qu’il est con par moments, il est cool, et quand on le voit arriver, on pourrait être tenté de rire mais finalement sa présence enthousiasme comme quand on voit un rayon de soleil percer un nuage. Ses vannes, c’est surtout les profs qui ne les aiment pas trop. Et les gens qu’il juge comme étant pas fun en général. Mais c’est pas un cancre fini pour autant, il réussit comme il faut. Comprendre par là qu’il fait le minimum syndical et qu’il est dans la moyenne – ce qui déplaît à ses parents qui auraient aimé qu’il soit aussi bon élève que son frère d’où son admission en pensionnat mais soit. Bah, il a pas envie de se faire des cheveux blancs pour son avenir : il fait ce qu’il faut pour toujours avoir un plan, mais ce qu’il veut c’est pas faire comme ses parents et profiter de sa jeunesse. Pouvoir raconter plein de conneries à ses enfants et petits-enfants, s’il en a. De toute façon, le métier, c’est pour l’argent, pas vrai ? Sa passion, elle n’est clairement pas dans quelque chose dont il pourrait faire son métier. Sa passion, c’est le partage, l’amusement, la communion. Se sociabiliser. Taquiner, se bagarrer quelquefois, rencontrer, et surtout faire naître des sourires et sourire lui-même. Sauf qu’il se voit pas humoriste. Animateur radio ou membre d’un groupe de musique, par contre, il adhère carrément. Du coup il a orienté ses études vers la musique et il fait un peu de théâtre et d’informatique à côté, on verra bien ce que ça donne, mais franchement si ça marche pas il s’en fait pas, travailler à McDo ou comme dealer jusqu’à la fin de ses jours ça lui va aussi, tant qu’il a ses samedis soirs de libres.

©️ pyphi(lia)


Dernière édition par Beuah le Sam 8 Sep - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Mer 5 Sep - 22:06

WIP TENEBRE:
 


ERNEST R.-V. GUERIN
« T’es ce genre de types qui ont foutu leur vie en l’air et qui ont tenté de la ramasser, mais pour la mettre à la poubelle ensuite. Quel gâchis. Tu me dégoûtes. »





  • Ernest René-Valentin Guérin

  • 21 ans
  • Français
  • Né le 18 août
  • Dans le mètre soixante-quinze, plutôt fluet
  • Roux aux yeux bleus FTW
  • Deux moods vestimentaires : le mood costard le jour et en soirée parfois, le mood « je m’habille comme de la merde thugesque » le reste du temps
  • IRL proposé : Cameron Monaghan

  • Travaille comme assistant dans la maison de commissaires-priseurs Lanfredi
  • Ancien élève des établissements scolaires de Crossroads

  • Dynamique, parfois drôle, séducteur, charismatique, boute-en-train, intelligent et très cultivé
  • Also cynique, grande gueule, lunatique, colérique, fourbe, exigeant, toxicomane
  • Bisexuel


QUI C’EST LUI ENCORE ?

Ernest, c'est un flambeur. Un flambeur roux. C'est beau.

Les prix lors des ventes aux enchères qu'il encadre puisque ça fait partie de son métier, il fait tout pour les faire flamber.
Son existence, il la fait flamber, il s'en fout, elle n'a qu'à être courte mais intense. Ses parents n'auraient pas aimé qu'il pense ça. Mais ils ont flambé, eux aussi. Littéralement.

Ernest, c'est un idiot, mais aussi un stratège. Ernest, il porte un costard et a un putain de salaire mais il a été un très vilain garçon. Ernest, quand il est content il boit pour fêter ça, quand il est triste il boit pour oublier. Ernest, il a mûri dans l'amour du rococo mais pourri le nez dans la coco.

C'est le genre de mec qui met à l'aise autant qu'il agace. Il est mignon, il est sympa, il est blagueur, mais p'tain, il provoque, il peut pas s'arrêter de déconner cinq minutes, comment il a fait pour en arriver là, tu vas m'dire qu'il en a dans la caboche alors qu'on dirait que tous ses neurones ont cramé depuis longtemps ?

C'est le genre de mec pour lequel tu penses qu'il y a un truc derrière. Un truc derrière chacun de ses mots, ses gestes, ses regards. Soit parce qu'il calcule, soit parce qu'il dissimule. Tu penses qu'au fond, il doit être perdu, malheureux. Tu aimerais pouvoir l'aider. Évite, tu vas te mettre à l'aimer et il va te repousser.

Au fond, Ernest pourrait être bien, mais quand on réduit les façades en cendres, il est seul, tout seul, encore tout seul. Mais il va flamber, pour qu'on le voie. Mais se brûler, pour qu'on le voie plus ensuite.
©️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Beuah le Sam 8 Sep - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Beuah

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : Parti niquer des mères et chercher le samouraï qui sent le tournesol

MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   Sam 8 Sep - 19:26


MR & MRS NICKSON
Bonnie & Clyde ça marche aussi




Dan (ou Dannick) (mais pas Danone svp)
Nom : Nickson
Prénoms : Danael Dyami
Âge : 27 (Crossroads : 53)
Nationalité : Américaine
Profession : Tatoueur itinérant
Taille : 1m90
Pansexuel

Univers : VP (origine) ; Crânes Noirs ; Crossroads

___

Manuela

Nom : Nickson (nom de mariage) Delgado (nom de jeune fille)
Prénoms : Manuela Rosa-Maria
Âge : 24
Nationalité : Hispano-américaine
Profession : Professeur des écoles (en stand-by)
Taille : 1m60
Bi-curieuse

Univers : VP (origine) ; Crânes Noirs


DAN


Contexte Crânes Noirs :

Depuis quelques années, la vie de Dan a été profondément bouleversée.

Tout d'abord, lors d'un voyage à l'étranger destiné à saluer une amie de longue date, il a rencontré Manuela, une jeune femme pas comme les autres qui lui a presqu'immédiatement plu. Il n'a pas réfléchi, et elle non plus. Il l'a prise avec lui comme on cueille une fleur, sans demander son reste, et elle a enfourché sa moto avec lui. Depuis, ils ne se quittent plus. Mais il a d'abord fallu qu'il l'épouse pour combattre le scepticisme de son père, et qu'ils vivent quelques temps comme un couple normal, bon-chic-bon-genre, parmi les Nickson. Ça s'est mal passé, et les catastrophes se sont accumulées.

En plus de voir sa femme dépérir sous ses yeux, une autre mauvaise nouvelle l'a heurté de plein fouet : le plus jeune de ses frères, Charles, pas encore majeur, a disparu. Il a rassemblé les économies de ses jobs d'été et a fugué après des mois à avoir inquiété sa famille pour un changement brusque de comportement, mais qu'on voulait bien voir comme une "phase".

Ne pouvant pas rester là sans rien faire, il a alors décidé de partir avec sa femme dans un nouveau road-trip afin de l'arracher à son quotidien, mais aussi pour retrouver la trace de son frère grâce aux contacts qu'il a accumulés au cours de ses différentes péripéties partout dans le monde.
ptdr où est charlie haha ct tt pour moi bsx

___

Contexte Crossroads :

De son mariage avec Manuela naît un petit garçon, pour qui il va accepter avec sa femme de se ranger et de retourner vivre auprès de sa famille en Californie. Mais cette vie n'est pas faite pour eux et quelques années plus tard, le couple fait vivre à leur fils une enfance exceptionnelle : il reçoit ses cours par sa mère tandis qu'ils voyagent continuellement et apprennent des choses que toute une vie dans un foyer stable ne leur aurait pas apprises. Alors qu'ils sont dans le pays de l'intrigue de Crossroads pour assister au mariage d'amis de longue date, le séjour vire à la tragédie : Charles, petit frère de Dan déséquilibré par son train de vie et ses idéaux extrémistes, vient s'en prendre à la petite famille. De cette nuit sanglante Dan s'extirpe péniblement. Quand il reprend plus ou moins ses esprits après un tel massacre, il apprend qu'il a perdu son frère et sa femme, et qu'il doit malheureusement être rapatrié en urgence en Amérique sans son fils non plus puisqu'il a disparu dans la foulée. Après littéralement quinze ans à s'en remettre et à chercher désespérément son enfant, il se jette corps et âme sur une piste qui le mène à Crossroads, malgré la désapprobation de son père et son frère aîné trop inquiets pour lui - et persuadés qu'au vu de l'absence de nouveaux éléments dans l'affaire le petit est mort sans qu'on sache où est son cadavre.
MANUELA


Manuela n'est clairement pas une femme comme les autres. Tout d'abord parce que sa tête n'est pas faite de la même manière. Là où les autres voient des idées, des traditions, des concepts et des logiques, elle entend des sons, voit des couleurs, attrape des souvenirs et des histoires qu'elle invente. Elle n'a pas non plus spécialement envie de rentrer dans des cases ou d'être dans les clous. Au fond, elle en rêve de la normalité, d'être une mère au foyer et une maîtresse d'école épanouie dans une maison impeccable, un peu comme dans les soap operas des années soixante, mais que voulez-vous, elle n'arrive pas à l'atteindre, elle y arrive pas, alors tant pis que voulez-vous qu'elle fasse ? Tant qu'elle aime et est aimée, c'est l'essentiel, c'est ce que Dan lui a appris.

Quand Dan l'a trouvée, elle était dans un accoutrement pas possible, pieds nus sur du goudron, à braver une interdiction formelle pour aller à une fête. Sa mère venait de mourir et son ivrogne de père voulait qu'elle reste avec lui des jours durant pour pleurer sur son corps avant qu'ils n'aillent l'enterrer quelque part, un cimetière s'ils le pouvaient parce que madame Delgado, toute atteinte d'une maladie dégénérative précoce qu'elle était, était très pieuse. Quel faux-cul, son père, son père qui tabassait sa pauvre mère en la traitant de folle, et en faisant la même chose sur sa fille tant qu'à faire. Quand Dan l'a prise par la main pour l'emmener avec lui loin de ce foutoir, elle n'a pas hésité. Le son continu qu'elle entendait dans sa tête est alors passé de la farandole de cris à un patchwork d'accords de guitares et de rires. Ça lui a fait du bien.

Puis il y a eu le retour à la réalité. Au début, elle y croyait : on lui proposait la normalité sur un plateau d'argent. Le mariage, la belle maison, la famille bienveillante du mari, ses études préalables qui payent... Mais tout a dégringolé beaucoup trop vite et ça l'a désenchantée. Diagnostiquée schizophrène - mais déclarée apte à travailler, harcelée dès les premiers mois à enseigner dans une école pourtant réputée paisible, sensible à la préoccupation extrême de son entourage concernant la disparition d'un de ses beaux-frères... Encore une fois, Dan l'a sauvée in extremis et lui fait retrouver l'aventure palpitante des belles années qui ont précédé leur mariage. Comme quoi, les fugues d'ado, ça a du bon. Mais la route ne joue pas la même mélodie, le voyage n'a pas la même odeur, quand on se sait plonger dans l'inconnu sans avoir savoir si on pourra en tirer ne serait-ce qu'un peu de positif...
©️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beuah.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•   

Revenir en haut Aller en bas
 
ΔIMENSIONS — BEUAH FT SES GROS PD •underco•
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plus gros comparatif CPU que jai vue.
» Depuis une semaine gros pb de débit
» gros souci avec mon nuvi 200
» Left 4 Dead : Le Gros Guide Tactique
» gros bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messier33.exe :: POINT CONVERGENT DES MONDES :: QUI ES-TU ?-
Sauter vers: