AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fanfiction de la belette

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:04

Chapitre XI: Bienvenue à Poufsouffle




Dans l'ensemble, le repas s'était bien passé. Malgré ta maladresse lors de ton passage sous le choixpeau, personne dans ta maison ne t'avait fait de remarque. Selon toi, tu avais l'air hautaine. Tu entendais parfois des élèves ricaner en parlant de toi, tu avais donc fait profil bas pendant le repas sans te douter qu'ils t'avaient trouvée amusante. Heureusement qu'Elia était là pour te faire penser à autre chose. Pendant ce diner d'accueil, tu avais pu en apprendre un peu plus sur le monde des sorciers, tout en riant sur les bêtises de ta nouvelle copine blonde. De temps en temps, tu levais les yeux vers Lloyd qui avait l'air trop impressionné pour parler. C'était étrange comme tu avais l'impression d'être à ta place alors que tu avais mal commencé ton année.

Une fois vos panses remplies, vous commenciez à suivre les préfets de vos maisons. Tu n'osais pas trop parler, maintenant que tu étais dans la foule. Toi qui te sentais vite étouffée au milieu de tant de personnes, cette fois-ci ton côté agoraphobe ne s'était pas manifesté. Non, tu étais trop occupée à regarder autour de toi pendant que ton groupe suivait le préfet de ta maison. Tu manifestes soudainement ta surprise en pointant du doigt un escalier qui bouge tout seul, les yeux ronds comme des chaudrons.

-Oh délire les escaliers ils bougent !!

Ta propre voix t'avait sortie de ton étonnement, et tu avais rebaissé ton bras aussitôt en rougissant de honte. Après être passée pour une pète-sec, voilà que tu avais l'allure d'une débile mentale, ce qui arracha un rire à Elia qui faisait le trajet à côté de toi.

-Ben oui patate c'est ce que je te disais tout à l'heure, mais tu étais trop occupée à essayer de faire entrer une cuisse de poulet entière dans ta bouche !~

Elle n'arrangeait absolument rien à ton air actuel avec ses bêtises. Fronçant les sourcils, tu tournes ton visage vers elle pour protester, même si ton mécontentement perdait en crédibilité à cause de tes joues rougies.

-Mais non je mangeais normalement !
-Oui, normalement pour un hamster ou un rongeur du même genre, mais pour un humain c'est moyen~

Petit clin d'oeil de la part d'Elia qui te signifie qu'elle le savait très bien que tu mangeais normalement, elle avait seulement envie de te taquiner.

-Silence dans les rangs !

Tu allais lui répondre quand le préfet fit le souhait que vous vous taisiez. Plaçant tes mains dans les poches de ta robe en ronchonnant, tu continues de suivre sans regarder ton amie blonde qui pouffait de rire. Tu n'osais même plus poser une question. Et celle qui te trottait dans la tête, c'était ce qu'il était advenu de tes affaires et de ta petite belette rousse que tu n'avais même pas nommé. Tu n'avais aucune idée du patronyme que tu allais lui donner, et le trajet jusqu'à ta maison ne t'avait pas donné l'occasion de réfléchir assez longtemps. Ton groupe venait d'arriver près d'un rassemblement de tonneaux, et une fois immobilisé, le préfet attendit le silence pour prendre la parole.

-Vous allez maintenant entrer dans la salle commune de Poufsouffle, mais d'abord, je dois vous montrer comment y accéder. Pour chaque maison, il y a un code entre les élèves pour éviter tout intrus dans les salles communes. En ce qui concerne Poufsouffle, notre code est de taper le rythme d'Helga Poufsouffle sur un de ces tonneau, mais pas n'importe lequel. Il s'agit de celui-ci. Retenez bien, car si vous vous trompez vous serez aspergés de vinaigre. Pour ce qui est du code, le voici.

Tu écoutas attentivement le rythme, même si tu savais par avance que tu n'allais pas le retenir. Au moins tu avais repéré le tonneau, c'est déjà ça. Une fois le code fait, l'accès à ta salle commune était libre. Pendant que les élèves de ta maison s'engouffraient dans la salle des poufsouffles, tu cognes discrètement Elia du coude en chuchotant.

-Eh, tu l'as retenu toi le rythme ?
-Mh ? Ah, oui j'pense, par contre j'ai pas vu le tonneau.
-Je l'ai repéré moi, mais pour le rythme je suis pas sûre de l'avoir retenu.
-Bon... Je pense qu'on est d'accord pour plus se lâcher hein.
-Tout à fait.

Derrière vous, Lloyd avait l'air d'avoir envie de se manifester pour vous aider, mais il n'en fit rien. Il était trop timide pour ça, surtout en sachant qu'Elia lui avait volé ses bonbons. En entrant dans la salle commune, tu regardes un peu partout, trouvant la décoration vieillote mais pas désagréable. Non, cette pièce était même plutôt chaleureuse. En revanche, tu espérais ne pas grandir de trop, car les plafonds étaient particulièrement bas. Il serait dommage d'écoper d'une malheureuse calvitie à force de trainer dans cette salle. Les mains sur la taille, Elia détaillait tout comme toi la salle où vous allez sûrement passer plusieurs heures.

-Bon, et bien maintenant je sais pourquoi la directrice de Poufsouffle est si tassée~
-De qui tu parles ?
-Ben de Pomona Chourave, la prof de botanique.
-Ah, ça explique les plantes... Et comment elle est cette madame Chourave ?

Chourave. C'est quoi ce nom.

-Beeen petite, mal coiffée et habillée comme un épouvanta-
-Non mais j'veux dire, de caractère.
-Ah ! Euh bah... Je sais pas je ne la connais pas non plus, mais elle est grosse~
-Euh, d'accord mais qu'est-ce que ça vient faire là ça ?
-Elle sont sympas les grosses en général~

Tu pouffes de rire, pas tellement convaincue par les arguments d'Elia.

-Oh je vois, tu portes bien ta couleur de cheveux~

Elia ricane à ta taquinerie, puis s'interrompt en écoutant le préfet lorsqu'il annonce que toutes vos affaires sont déjà dans vos chambres. Vous n'avez même pas besoin de vous parler Elia et toi pour attendre que le préfet s'en aille pour courrir comme des dératées dans vos dortoirs. Vous stoppez net en voyant que vous allez dormir avec d'autres personnes. Toi Mégane, ça te dérange d'être en état de profonde vulnérabilité, ou de sommeil pour ceux qui préfèrent, à la vue de tous. Elia soupire, croisant les bras en inclinant la tête.

-Bon, bah pour le touche-pipi discret c'est rapé.

Tu tournes ta tête vers ton amie blonde en grimaçant, étant à des années lumières d'avoir pensée à ça. Tu n'es pas la seule à grimacer à sa remarque, d'autres filles font la même tête dégoûtée que toi.

-Et on va toutes en pleurer. Tu m'excuseras, je vais aller laver mon âme avec ma belette.
-T'as une belette en vrai ?
-Ben oui, une petite rousse...

En répondant, tu t'avances vers ce qui semble être ton lit et ouvre doucement la cage de ta petite compagne poilue.

-Viens par là, euh... Machin...
-Elle a pas de nom ta belette ?
-Pas encore, je l'ai eue ce matin.
-Une belette dans la maison des blaireaux... C'est magique~

Tu lèves les yeux au ciel.

-Rho ça va...

En prenant ta petite bête dans tes mains avec précaution, tu la ramènes vers toi en t'asseyant sur le lit, soupirant.

-Je n'ai aucune idée de comment je vais l'appeler. Déjà que mes peluches avaient des noms pourris...
-Ah ouais ? Comme quoi ?
-Plouffy.
-Effectivement... Faudrait lui donner un nom trop cool à ta belette.
-Bah moi je veux bien mais je ne sais pas quoi...
-Mh, voyons... Rougemuseau ?

Tu dévisages Elia avec une expression peu convaincue, la narine retroussée.

-On avait dit cool nan ?
-Ben je sais pas moi... Ptet un nom en rapport avec la magie, vu que c'est tout nouveau pour toi.
-Je ne connais rien à la magie, Elia, je ne suis même pas sûre d'être une sorcière, c'est ma mère qui l'a cru.
-... Tu as bien une baguette ?
-Oui ?
-Alors tu es une sorcière. Les baguettes ne réagissent pas aux moldus.
-Ah.
-Tiens je sais, pourquoi tu l'appelles pas Helga ta belette ?
-Helga ? C'est vieux non ? En plus ça fait prénom de gogole...
-Helga c'est la fondatrice de Poufsouffle, le prénom de la maîtresse de la maison des blaireaux sur une belette c'est rigolo nan ? Puis pour ce qui est d'être une gogole, on reparle de ton passage sous le choixpeau ?~
-Non ça va aller merci...
-Alors, verdict ?

Tu lèves ta petite belette pour l'observer en l'imaginant avec le prénom proposé par ta nouvelle amie, laissant un petit silence de quelques secondes.

-Bon... Eh bien, ce sera Helga.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:05

Chapitre XII: Première nuit à Poudlard



Après avoir rangé tes affaires, tu entends Elia s'agiter près du lit situé à côté du tien. Intrigué, tu tournes la tête vers le postérieur qui semble être la représentation actuelle de ton amie par tes rétines. Tu fronces un sourcil, restant immobile avec ta tenue de Poufsouffle dans les mains.

-Euh... Elia ?
-Ouais ?
-... Qu'est-ce que tu fais sous ton lit ?
-Je cherche Shadow, d'habitude il va se vautrer sur les coussins, là ce crétin a décidé de pioncer sur la moquette !
-... Oui ? Et ?
-Aïe !

Après la rencontre entre le crâne d'Elia et son lit, elle ressort sa tête pour te regarder avec un grand sourire et te fait signe d'approcher, ce que tu fais en restant pantoise. Le regard pétillant de malice, elle te fait signe de te pencher vers elle, alors tu te courbes avec curiosité.

-Je sais pas si tu as remarqué mais notre maison est située juste à côté des cuisines~

Tu recules ta tête en fronçant les sourcils et en plissant les yeux, sans saisir les propos de ta copine blonde.

-Et alors ? Je vois pas le rapport avec... Shadow, je sais pas c'que c'est mais passons.
-C'est mon chat.
-Oui d'accord mais qu'est-ce qu'il a à voir avec les cuisines ?
-Son flair~
-... Me dis pas que t'as encore faim, t'as vu tout c'qu'on a bouffé ??
-Là maintenant non, mais c'est toujours cool d'avoir des provisions~
-Donc tu vas envoyer ton chat faire les courses. Il a déjà son petit cabas ou tu veux que je lui prête le mien ?

Elia ricane à ton sarcasme et remue négativement la tête.

-Non, il ne va rien prendre ce soir, ou alors ptet pour lui mais c'est pas moi qui me ferai punir si c'est lui qui fait des bêtises~

Tu ne réponds rien, peu convaincue par la brillante idée de ton amie. Cette dernière finit par attraper son chat et le dresse devant elle pour lui déclarer d'un ton solennel, un sourire espiègle aux lèvres.

-Shadow, mon cher complice, tu vas partir en mission d'exploration pour maman~

L'intéressé n'avait pas l'air enchanté de cette perspective, tu le voyais au regard blasé qu'il abordait. Cependant, tu ne protestes pas à l'idée, quand même curieuse du résultat apporté par cette boule de poils noire et blanche. Elia s'absente de la pièce pour mettre son chat dehors, puis revient en ricanant dans le dortoir. En la voyant arriver, tu croises les bras.

-Je te préviens, si il pisse dans un chaudron et qu'on doit bouffer son contenu, attends-toi à te réveiller chauve.
-Naaaah, il est propre t'inquiète~ Enfin en général.
-Merci, je me sens tout de suite plus rassurée.

Dans le fond, même si tu faisais preuve de sarcasme, elle t'amusais cette fille. Elle n'avait pas froid aux yeux. Tout en bavardant de choses et d'autres, Elia et toi finissiez par vous mettre en pygama. Assise en tailleur sur son lit, Elia se penche pour fouiller dans sa valise. Pendant ce cours instant de silence, tu te rends compte combien tu te sens bien ici. C'est ta première nuit au milieu d'un monde que tu ne connais pas et entourée d'inconnus, et pourtant tu te sens déjà chez toi. Pourtant, tu ne te vois pas répondre à ta mère quand tu la verras que d'accord Poudlard c'est vraiment chouette. Mais tu ne te vois pas non plus dénigrer ce lieu par fierté. Enfin, tu le verras bien demain, tu ignores si c'est l'enthousiasme et l'euphorie qui te fait penser ça. C'est vrai, tu t'es mal fait voir par tout le banquet avec ta remarque sur les Gryffondor, mais tu t'étais déjà trouvé une amie qui te semblait géniale, tu n'avais pas besoin de plus. Et puis, Helga savait te rassurer aussi, étant un présent de la part de ta mère. D'ailleurs, celle-ci dormait sagement sur tes mollets. Elle avait l'air si adorable malgré que ce n'était qu'une petite belette.
Au bout d'un moment, tu délaisses ta boule de poil rousse du regard pour t'attarder sur Elia qui se tord à moitié pour trouver ce qu'elle cherche.

-Tu cherches quoi ?
-Mes bonbons, je sais plus dans quelle poche je les ai mis.
-... TES bonbons ou ceux de Lloyd ?
-Non les miens, ceux de Lloyd j'attends le bon moment pour les lui rendre.
-Ah...
-Ah ! Les voilà ! Hihi~

Elle se repositionne bien sur son lit, étendant ses richesses sucrées devant elle, et te regarde avec un grand sourire.

-Alors, tu veux quoi ?~

Tu recules un peu ton torse, étonnée qu'elle te propose de manger des bonbons avec elle. C'est étrange, tu ne la connassais que depuis aujourd'hui et pourtant tu te sentais déjà proche d'elle.

-Euh... Je sais pas, tu as quoi ?
-Alors... Des choco grenouilles, des bonbons Bertie Crochue, de la gomme de limace, des crèmes canaris, des fizwizbiz, des bulles baveuses, des gnomes au poivre, et... Celui là je sais plus comment il s'appelle, mais il fait imiter un animal.
-Euuuh...

C'est vrai que dans le monde de la magie, les sucreries étaient peut-être différentes des berlingots et autres Haribo que tu connaissais.

-Je ne sais pas je connais pas tout ça... Fais voir les bonbons Bertie Crochue ?

En pouffant de rire, Elia te tend un bonbon jaune que tu prends innocemment en étant persuadée que c'est probablement au citron. En la remerciant avec un sourire chaleureux, tu le mets dans ta bouche et commence à mâcher sous le regard attentif d'Elia, puis en sentant le goût se répendre sur tes papilles, tu grimaces et recrache le bonbon avec un haut le coeur. Manifestant ton écoeurement, tu fronces les sourcils en plissant les yeux, grimaçant en direction d'Elia qui éclate de rire.

-Mais c'est horrible, on dirait de l'oeuf pourri ! Vous bouffez vraiment ça chez les sorciers ??
-Nan nous aussi on trouve ça dégueulasse !~
-Mais pourquoi tu m'le fais manger alors c'est hyper crade !
-Ahah oui je sais pardon je voulais voir ta tête et franchement j'ai aucun regret !~
-Bouark...
-Tiens, prends celui là, il est au melon, ça va aller mieux~

Tu regardes le bonbon en grimaçant encore à cause de l'arrière goût, méfiante. Elia prend alors un autre bonbon avec la même couleur et le mange sans grimacer devant toi.

-Tiens, je t'assure qu'il est au melon, sinon je le mangerais pas !
-Mouais...

Tu finis par prendre la gourmandise en soupirant, te demandant cette fois ce qu'elle allait te faire avaler, et pour ton plus grand soulagement, c'était bien du melon. Pendant que tu mâches en demandant silencieusement pardon à tes papilles, tu reçois sur tes chevilles un emballage de choco grenouille, ce qui réveille Helga avec un petit sursaut. Pour la rassurer, tu passes ton doigt sur sa petite tête, saisissant l'emballage de ton autre main.

-Et ça c'est quoi ?

Pendant qu'elle défaisait son emballage, Elia te répond avec calme, sans avoir l'air de te préparer encore une mauvaise blague.

-Des choco grenouilles, par contre fait attention ça saute ces machins là. Ah et y a une carte à l'intérieur, on verra bien quel sorcier ou sorcière te portera bonheur pour ce soir~

Sceptique, tu ouvres le paquet sans vraiment croire que le chocolat allait bondir, et tu te fais évidemment avoir. A peine as-tu laissé la lumière caresser le dos de la grenouille en chocolat que celle-ci fait un bond hors de ton lit. Surprise, tu lâches un juron avant de plaquer ta main devant ta bouche.

-Oh merde ! Oups !

Elia pouffe de rire et se lève pour aller chercher ta grenouille.

-Attends dérange pas Helga j'vais te la chercher !
-Désolée...
-Je t'avais prévenue en plus, pas douée va ! Ah mais viens par là !

Une fois de plus, tu restes sur ton lit avec une tête piteuse, rentrant ta tête dans tes épaules. Ce que tu pouvais être bête. Tu regardes alors impuissante Elia se décarcasser pour récuperer ta grenouille, se cognant le pied dans un meuble au passage sous les grognements de deux autres filles qui vous trouvent bruyantes.

-Ah sac à gargouilles !

Soufflant un peu, Elia te ramène ta grenouille que tu scrutes avec attention.

-Euh... Elle est allée par terre, tu crois que j'peux la manger ?
-Ben oui, regarde.

Elia passe sa main sur ta grenouille pour l'épousseter, tu la regardes encore, pas bien convaincue de l'hygiène de la bestiole, puis pour ne pas paraître impolie, tu finis par mordre dedans. Puis, tu cesses de mâcher en lançant un regard inquiet à Elia.

-Ce n'est pas une vraie grenouille hein ?
-Evidemment que non, c'est un chocolat avec une forme de grenouille, on lui a juste lancé un sortilège pour qu'elle saute, ça fait plus vrai. Au fait, tu as eu quelle carte dans ton paquet ?
-Ah !

La bouche pleine, tu fouilles un peu le carton d'une main, tenant dans l'autre ta grenouille. Il fallait l'admettre, ce chocolat était délicieux. Tu trouves enfin la carte et la lève devant tes yeux pour lire le nom du sorcier.

-Norbert... Dragonneau... Mh...
-Norbert Dragonneau sérieux ? La chance !~
-Mh, si tu le dis, je sais même pas qui ch'est...
-C'est un ancien Poufsouffle, il a écrit un ouvrage super intéressant sur les animaux fantastiques ! Ils sont pas trop cools ses cheveux ?
-Mh ? Oui enfin c'est des cheveux quoi... Et toi du coup, tu as eu qui ?

Elia farfouille aussi son paquet en grignotant son chocolat, puis pouffe de rire en regardant sa carte.

-Ah, celle là tu la connais, c'est une super copine à toi~
-Montre ?

En ricanant, ton amie tourne la tête vers toi, à ce moment tu reconnais effectivement le visage de la directrice de Gryffondor que tu as outré un peu plus tôt dans la soirée. Renfrognée, tu détournes le regard en mâchouillant nerveusement ce qu'il te reste de ta chocogrenouille.

-Très drôle...
-Oh fais pas cette tête tu as vachement la côte ! Avec de la chance tu seras plus célèbre qu'Harry Potter~
-Je sais pas qui c'est lui mais j'aime mieux pas tu vois, j'préfère la discrétion... Et sinon, pourquoi elle est célèbre cette... C'est quoi son nom déjà ?
-McGonagall. Je vais pas te faire toute sa biographie mais elle est classe. Ah c'est une enseignante en métamorphose, elle est très proche du directeur, Albus Dumbledore.
-Ah...
-T'as pas l'air convaincu.

Tu soupires, blasée de ton imagination, en détournant le regard.

-C'est pas ça, je l'ai juste imaginé mettre des barrettes dans sa barbe...
-Ah ah ! Non il a l'air vieux et bancal comme ça mais faut pas s'y fier, c'est un des sorciers les plus puissants que notre monde ait porté, je ne voudrais pas être dans sa liste noire~
-A ce point ?
-Mh mh !
-Bon... Au fait il fait quoi ton chat ?
-... Oh punaise.

Elia se lève pour courir vers la salle commune, te laissant plantée sur ton lit. N'ayant rien à faire d'autre tu l'attends sagement. Tu lèves la tête quand tu entends un fracas, puis des bruits de pas empressés arrivant vers le dortoir. Elia rentre avec précipitation, Shadow dans un bras, à la fois paniquée et amusée.

-Extinction des feux ! Tout le monde sous sa couette !!

Elle éteint vite la lumière et balaie ses bonbons du côté du lit opposé à celui de la porte, puis se glisse vite sous sa couette en gardant Shadow avec elle, dos à la porte. Sans attendre, tu la suis dans son mouvement, emmenant Helga sous la couverture avec toi. Au bout de quelques secondes de silence à attendre que quelque chose n'arrive, un peu inquiète, tu entends Elia rigoler sous sa couette et Shadow râler parce qu'il est en dessous avec elle. Intriguée, tu chuchotes.

-Pourquoi tu te marres, c'était une fausse alerte ?
-Non, je me suis juste imaginée devoir taper comme un macaque sur les tonneaux alors que j'ai aucune idée de quel est celui sur lequel il faut cogner~
-Mais pourquoi on se planque ??
-Parce que j'ai vu un vieux moche courir après Shadow, j'ai du le choper à la volée avant qu'il ne se fasse attraper, à mon avis ce débris c'est le concierge.

Tu l'entends encore ricaner en repensant au vieux courir après son chat. Tu lèves les yeux au ciel, essayant de comprendre ce chapitre de panique.

-Et c'est le vieux qui t'a fait peur ??
-Non il me fait pas peur, c'est juste que si on se fait cramer à cette heure ci on va se faire gronder ou ptet même faire perdre des points à la maison, là j'attends qu'il rentre pour faire genre on dort.
-Mais... T'es bête ou quoi ? Il a pas le mot de passe !
-... Ah bah oui.
-Bon vous pouvez vous taire ? On a cours demain vous êtes pas toutes seules on voudrait bien dormir !

Elia se tait quelques secondes avant de pouffer de rire, et chuchote.

-Ok pardon les poulettes, on va dormir. Bonne nuit Mégane~
-... Bonne nuit Elia, à demain~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:06

Chapitre XIII: Découverte des matières




-Mégane ? Hé, faut s'lever ! ... Mégane ?
-Mmmh nan j'veux du beurre sur mes tartines... J'rangerai ma chambre après...
-... Ouais, et t'en profiteras pour plier le pyjama d'Elia pendant que tu y es, c'est la moindre des choses.
-... Elia, je t'ai reconnue.
-Zut. Bon, ça vallait la peine d'essayer.

Tu te redresses sur ton lit, encore dans un demi sommeil, et baille en te grattant la tête. Tu réalises alors que tu remues ta masse capillaire pour la démanger que tu es atrocement mal coiffée, et que tes cheveux partent dans tout les sens. Tu te contentes de soupirer, résignée à ton sort, celui d'être vue chaque matin avec une tête semblable à un nid d'araignées. Celles avec des grandes pattes que tu trouves horribles et repoussantes. En te voyant ainsi, Elia te regarde avec un grand sourire, à quatre pattes devant toi.

-Qui êtes-vous, mademoiselle ?~

Sans prendre la peine de répondre, tu lèves de petits yeux fatigués vers elle. Contrairement à ta camarade, tu n'es pas très réactive le matin. C'est à se demander quand elle ne l'est pas. Elle te fixe quelques secondes, puis pouffe de rire.

-Mouais, j'vais te laisser rebrancher ton cerveau hein. Tu veux que je t'aide à t'habiller ou effectuer des fonctions premières comme aller vider ta vessie en te tenant la main ou ça va aller ?~

Pour seule réponse, tu lui envoies un coup d'oreiller d'un geste vif, puis tu te mets à bailler tout de suite derrière. Très crédible. Elia rigole et va s'habiller, passant seulement sa main dans ses cheveux ébouriffés pour les recoiffer, comprenant bien que tu es une fausse calme. D'un geste las, en silence, tu attrapes des vêtements pour t'habiller, jalousant secrètement l'absence de besoin d'un peigne pour Elia qui avait maintenant une coupe sortable. En te voyant dans le miroir, tu pousses un soupire qui fait planer ta lèvre supérieure quelques secondes, dépitée par ton apparence. Tu t'apprêtais à quitter le dortoir après t'être coiffée pour aller prendre ton petit déjeuner quand Elia t'interpelle.

-Eh, minute l'épouvantard, t'as pas oublié quelque chose ?

Baillant encore, tu te retournes vers elle avec une moue, les yeux brillants de fatigue et un air interrogatif au fond d'eux. Elia esquisse un sourire en coin et enfile sa robe en inclinant sa tête.

-Ta robe.

Tu soupire un "oh nan..." chuchoté, puis tu lèves les yeux au ciel avant de les reposer sur ton amie.

-Faut la porter tout les jours ?
-Ben oui, pourquoi tu crois qu'on t'en a donné une avec les couleurs de Poufsouffles, pour que tu l'accroches dans une vitrine à ton retour chez toi avec une photo de ta tête levant le pouce et un commentaire "mes meilleurs souvenirs" ?

Grognant dans la barbe que tu n'as pas, tu retournes vers ton armoire pour attraper le vêtement concerné.

-Moi en robe tu peux être sûre que c'est pas un bon souvenir...

Tu l'enfiles et tu t'observes, désespérée.

-Regardes-moi ça on dirait la version navet de Ginette va au bal...

Elia ricane en te regardant et vient te tapoter sur l'épaule, un grand sourire aux lèvres.

-Je sais pas de quoi tu parles mais ça a l'air d'être formidable~

Alors que tu coules un regard larmoyant de dépit vers ta camarade, celle-ci t'entraîne au réfectoire pour prendre votre petit déjeuner en rigolant avant d'aller en cours. Bien sûr, elle avait pensé à vos manuels pour les matières de ce matin. Après un petit déjeuner où tu n'avais écouté que la moitié de ce que disais Elia, vous finissez par prendre le chemin de votre premier cours.

Bien sûr, comme tu ne connais pas les murs de Poudlard, tu te laisses emmener par Elia qui bizarrement, connait bien le chemin. Tu apprends par la même occasion que son grand frère était à Poudlard et a pris soin de lui apprendre les chemins pour les cours, s'étant lui-même égaré lorsqu'il était en première année. C'est une des seules choses que tu avais vraiment pu retenir de tout le jargon débité par ton amie. Tu n'étais vraiment pas matinale. Pour te guider, elle avait passé son bras autour de tes épaules avec un grand sourire, parlant encore et encore. Toi, tu te contentais de subir, trop fatiguée pour être stressée par cet incessant verbiage.

Soudainement, Elia s'arrête en se retournant, manquant de te briser la nuque. Intriguée, tu suis son regard, et aperçoit des cheveux blancs sur une petite tête aller vers la direction opposée. Ce qui te réveille, ce n'est pas le papotage intempestif de ta nouvelle amie, mais bien son curieux silence. Tu te grattes un peu le front en cherchant le regard d'Elia qui semble être trop fascinée par cette porteuse de masse capillaire immaculée, puis soudainement cette dernière se tourne vers toi une demi seconde avant que la source de son intrigue ne se retourne vers vous.

-Des cacahuètes !
-Hein ??
-Mais si tu sais, des cacahuètes !
-... ??

Devant ton incompréhension, Elia emboite le pas pour te forcer à la suivre, les joues étrangement rosées. Sans saisir de quoi elle pouvait bien parler avant d'en arriver là, tu fronces les sourcils en la regardant.

-J'étais pas réveillée j'écoutais pas ce que tu disais, pourquoi des cacahuètes ?
-Je sais pas.
-... Tu sais pas.
-Non.
-Pourquoi tu me parles de cacahuète ?
-Je sais pas, fallait que je fasse diversion.
-Diversion de quoi ?
-Rien, j'ai oublié.

Tu ne la connaissais que depuis hier mais elle mentait, ça se voyait. Tu te retournes pour chercher du regard la fille aux cheveux blancs dans la foule, en vain, puis rediriges ton regard vers ta copine blonde.

-Tu la connais ?
-Non.
-Ben qu'est-ce que tu as alors ?
-Mais rien j'vais bien je t'assure ! Ah, on est arrivées !

Avant que tu n'aies le temps de répliquer quoi que ce soit, tu te retrouves sur le seuil de ta classe, avec sur l'estrade un homme vêtu d'un turban violet sur le crâne. Tout ce que tu trouves à dire en t'arrêtant deux secondes en le regardant c'est ceci:

-Cool, Aladdin.
-Qui ça ?
-Rien rien... Un super héros moldu.
-Ah bon, il y a des héros chez les moldus ?
-Ben oui, chez vous on balance des éclairs, chez nous on vole des pommes en poussant la chansonnette. C'est la classe américaine, tu peux pas comprendre.

Laissant Elia sur place avec une grimace interloquée, tu vas prendre place en poussant un soupire, remettant une de tes mèches en place.

-Tu... Pardon mais tu... T'es assise sur mon manuel...
-Mh ?

Déjà blasée du cours, tu diriges un regard dépité vers le petit brun pas très bien coiffé à ta droite, avant de le reconnaître. En te redressant pour lui rendre son livre, tu tentes un petit sourire, qui ne convainct personne soit dit en passant.

-Ah, salut Lloyd, pardon, j'ai du mal à me réveiller. Tiens.
-Merci...

Alors qu'Elia vient s'asseoir à côté de toi, tu dévisages le jeune garçon qui a l'air plus perdu que toi. Il a l'air très timide, et presque sans défense. Tu as comme la sensation qu'il va avoir du mal à se faire des amis. Toi, tu as toujours eu du mal parce que tu étais asociale, lui il est timide, la différence est là. Tu le savais qu'être asociale était un choix, être timide l'était déjà moins. Prenant conscience que tu le fixais, Lloyd commençait à triturer nerveusement ses doigts, feignant de ne pas te voir, ce qui était aussi crédible que ton sourire. Tu avais envie de sympathiser avec lui, mais tu n'avais aucune idée de ce que tu pouvais dire pour briser la glace.

-Donc... Tu es en première année toi aussi ?
-Euh... Je...

Lloyd n'avait pas trop eu le temps de répondre que tu voyais dans ton champ de vision Elia qui se penchait vers toi avec un regard interrogateur, et presque ironique. Tu sentais dans ce qu'elle émanait qu'elle se demandait si ta question était sérieuse. D'ailleurs, tu viens aussi à te le demander. C'était évident qu'il était en première année.

-Oui...
-Cool... Bah... Moi aussi.

Rose de honte devant ton incapacité à briser la glace toi-même avec un garçon simplement timide, tu fais semblant de t'intéresser au professeur qui s'apprête à prendre la parole, entendant très bien Elia pouffer de rire à côté de toi. Tu ne pouvais pas vraiment lui reprocher, après tout, tu le savais que tu étais ridicule à cet instant. Tu avais essayé d'être sympathique, tu avais eu l'air hautaine et profondément stupide. Le genre de fille qu'on a pas envie d'avoir dans ses amis en somme. Lloyd lui essayait de regarder ailleurs, semblant se demander si tu étais en train de te moquer de lui. Il sentait le complexe d'infériorité à plein nez.

Cela dit, tu oublias rapidement ton air idiot quand le professeur prit la parole. Toi qui n'aimais pas trop l'école parce que tu t'y ennuyais, tu avais l'intention d'être attentive pendant ces cours qui étaient tout nouveau pour toi, par plaisir d'apprendre quelque chose de nouveau. Et puis, à l'entente du bégaiement de ton enseignant, tu entendis un fracas sur la vitre de tes rêves. Il fallait attendre 30 secondes pour qu'il aligne un mot complet. Plaçant ta joue dans la paume de ta main, accoudée sur ton pupitre, tu chuchotes à Elia.

-Tu crois qu'il aura fini l'appel d'ici la fin de l'heure ?

Elia pouffe de rire en baissant les yeux vers sa plume, se mordant la lèvre inférieure. Elle semblait contenir son hilarité avant même ton commentaire. Dans un murmure suppliant, elle t'implore.

-Tais-toi tais-toi tais-toi...

Tu pouffes un peu de rire devant la détresse d'Elia et essaie de te concentrer tant bien que mal sur ton premier cours défense contre les forces du mal. Cette première heure fut donc celle qui réduit à néant ta curiosité pour la matière.

En quittant le cours, tu prends une grande bouffée d'air dans les couloirs de Poudlard, puis souffle grandement pour évacuer ton impatience, Elia sur tes talons.

-Rha bon sang j'ai cru que ça n'allait jamais finir ! J'ai eu l'impression d'être un mécano qui doit raccrocher quinze wagons pour faire un train, mais les wagons qu'on peut avoir dans les chocogrenouilles, avec ceux qui sont en double dedans !
-M'en parle pas j'ai un de ces mal de tête...
-Bien... On a quoi maintenant ?
-Mmmh... Sortilège je crois.
-Bon... On a commencé avec un bègue, ptet que le prochain sera castra...

Quelle blague. Au moment où le professeur de sortilège se met à parler, tu es prise d'une soudaine envie de gifler la toi qui a balancé ce sarcasme il y a à peine dix minutes.

-Ok, j'avais raison... Sauf que lui ses bijoux de famille il les a mis sur sa tête. Ou dans ses joues.
-Tu devrais bien t'entendre avec lui alors, madame je-boulotte-du-poulet-façon-hamster~
-... Les hamsters ne mangent pas de poulet.

Merveilleuse répartie défensive. Cependant, son cours te semble quand même plus intéressant. Il a une voix qui frappe un peu les oreilles à la perceuse, mais sa matière t'intriguait. Après avoir executé sans grande confiance le mouvement de poignet avec ta baguette, ayant pour souvenir le pauvre Ollivander projeté dans ses rayons de boites comme un pauvre oiseau dans la vitre d'un bus, il fallait maintenant utiliser la formule apprise. Pas convaincue par tes capacités, tu chuchotes à Elia:

-Euh... Tu crois qu'il va le voir si je le fais pas ?
-Pourquoi tu le ferais pas ?
-Ben... J'ai un peu peur du résultat.
-Essaye quand même, tu vas pas t'empêcher d'apprendre parce que t'as peur, surtout d'une plume quoi...~
-Grmf, c'est pas la plume qui me fait peur, banane !

Comprenant que tu n'y échapperais pas, tu te résignes à prendre ta baguette et faire le geste du poignet appris il y a quelques minutes.

-Wingardium leviosa.

Tu as réussi, Mégane. Tu as réussi et échoué en même temps. La plume n'a pas bougé non, toi en revanche tu t'es propulsée à un mètre du sol avant de retomber lamentablement par terre. Si tu avais eu de la chance, tu aurais pu atterrir sur le banc pour garder un peu de dignité, mais non, tu l'avais ratée à quelques millimètres. Sous les rires de tes camarades, y compris celui d'Elia qu'elle tente maladroitement de cacher dans ses bras, avachie sur son pupitre, tu te redresses en te frottant la tête, tes pieds agonisant piteusement sur le banc.

-Aoutch...
-Tout va bien mademoiselle Leroy ?
-Absolument.

Lâchas-tu en te redressant tant bien que mal.

-Par contre si ça vous dérange pas mon amour-propre va faire une sieste, je viendrai peut-être le récupérer à la fin de l'année...

Hilarité totale dans la classe. A croire que tu avais un don pour te rendre ridicule. Même Lloyd riait la tête baissée. Tu te mords la joue, cherchant le regard d'Elia, désabusée.

-Tu comprends maintenant ?
-Oui oui je mh, pardon... Pourtant ça me semble pas si compliqué...
-Ben fais-le alors, tu pourras m'enseigner ton savoir sans limite après ça...

Sentant ton sarcasme, Elia reprend son calme et se racle la gorge, puis récite la formule en effectuant le même mouvement de poignet que toi, et parvient à faire léviter sa plume. Elle tourne son regard vers toi avec un sourire taquin et satisfait, ce qui te fait encore plus tirer la tête. Amusée, elle guide sa plume pour que cette dernière vienne te châtouiller le nez.

-Allez fais pas cette tête, tu y arriveras la prochaine fois, je te donnerai des bonbons pour que tu pleures pas~
-Rha ça va enlève ça de mon blaire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:14

Chapitre XIV: La source des bonnes idées



Après les cours, tu en avais profité pour te détendre un peu dans la salle commune de Poufsouffle pendant qu'Elia étudiait à la bibliothèque. Du moins c'est ce qu'elle t'avait dit. Tu trouvais ça étrange d'ailleurs, qu'une chipie dans son genre fasse preuve de sérieux. Toi, tu avais pu rentrer avec Lloyd, et tu t'étais directement installée dans un fauteuil avec le walkman que ta mère t'avait généreusement prêté. Toutes les musiques n'étaient pas à ton goût bien sûr, étant donné l'écart entre vos deux générations, mais certaines se laissaient écouter, et comme tu maîtrisais mal l'avancement des musiques sur les cassettes à moins de louper le début d'une autre musique ou devoir supporter la fin de la précédente, tu te contentais de subir. Asociale que tu étais, ça te détendait d'écouter autre chose que les bruits de ton environnement.

Ainsi, tu soupirais en écoutant les prétentions de Charles Aznavour, attendant impatiemment la fin de cette chanson, quand Elia débarqua enfin dans la salle commune. Retirant un écouteur, tu lèves un regard moqueur vers elle, avec un sourire en coin.

-Alors, mademoiselle le génie, on a assez étudié pour faire briller les chaussures des profs avec tes merveilleuses copies ?~

Pour te répondre, Elia te rend un sourire amusé en mimant un "gnagna", et vient s'asseoir en face de toi.

-Non, madame la juge, ce que je faisais à la bibliothèque n'a rien à voir avec les cours, en fait je me renseignais sur le polynectar~ Et toi, tu fais quoi avec... Ce... Truc ?
-Oh, ça ? C'est un walkman, ça sert à écouter de la musique.
-Et tu écoutes quoi ?
-Ben... Là je subis Charles Aznavour.

Le visage d'Elia s'illumine, et elle se lève pour venir s'asseoir dans le même fauteuil que toi, vous serrant par la même occasion, avant de se saisir d'un de tes écouteurs pour le mettre dans son oreille.

-Vraiment ? Avec un nom pareil ça doit être un sorcier génial, il m'envoie déjà du rêve !

Le visage blafard, tu laisses Elia découvrir ce chanteur de renom, et tu ajoutes en voyant l'expression de ton amie tourner à l'ennui le plus profond.

-C'est un moldu.
-... Oui, ou un sorcier qui a mal tourné visiblement... Et il a l'air content de lui en plus.
-Boarf c'est un vieux, même chez les moldus il est boiteux... Enfin, sauf pour les moldus du troisième âge...
-Mh. Bon, je te rends ta purge tu m'excuseras, mais je vais avoir besoin de mes compétences cérébrales encore un petit moment.
-Ouais. Au fait, c'est quoi le truc dont tu me parlais là... Le polynectar ? C'est votre façon de dire jus de fruit multivitaminé ?
-Ahah, non, pas du tout, en fait c'est une potion qui fait changer d'apparence.
-... Et pourquoi ça t'intéresse ?

Elia tourne vers toi un regard qui te laisse au milieu de sentiments contraires. Tu le sais, que son regard te hurle qu'elle s'apprête à faire une bêtise, mais en même temps tu ne peux pas t'empêcher d'être intriguée par ses idées. C'est ce petit regard brillant empreint de malice suivi de quelques secondes de silence qui te fait esquisser un sourire en coin, le genre de sourire qui signifie "j'ai compris, maintenant accouche".

-T'as pas envie de voir à quoi ressemblent les autres maisons ?
-Oulà... Bah, si, mais on a pas les mots de passe...
-Ca encore ça passe, j'ai repéré deux roux sympas qui pourront ptet m'aider, mais ça ne te tente pas ?
-Bah... J'en sais rien, c'est pas dangereux ?
-Faut bien une part de risque pour sentir les frissons~
-Oui enfin, il y a le risque de porter la moustache jusqu'à la fin de tes jours et celui d'être justement à la fin de tes jours.
-Fais moi confiance, je pense pouvoir réussir une potion comme ça~
-Ah tu penses.
-Ouais~ J'ai envie de commencer par les gryffondors.

A l'entente de la maison, tu esquisses une grimace en regardant de côté, pas vraiment emballée. Après ce que tu avais dis lors de l'événement du choixpeau, tu préférais éviter toute rencontre avec un représentant de Gryffondor. En voyant ta mine décrépie, Elia te taquine du coude avec un grand sourire.

-Oh allez ce sera marrant !
-Je suis obligée de venir avec toi, vraiment ?
-C'est pas drôle toute seule, allez allez allez, stoooooplait.

Soupirant, tu te résignes à suivre Elia, tout de même curieuse, et incapable de dire non à ce visage si enfantin, enthousiaste et suppliant.

-Bon... Et ta potion, tu vas la préparer quand ?
-Quand j'aurai tous les ingrédients, il va me falloir deux mèches de cheveux d'étudiants de Gryffondor, j'en demanderai ptet aux deux roux si ils veulent bien, après je crois qu'il faut deux mois pour que la potion ne soit prête.
-Deux mois ??
-Ben oui deux mois, une potion qui change l'apparence faut pas t'attendre à la réussir juste en pétant dans la soupe hein.
-Nan mais sans aller jusque là c'est super long un peu... Enfin...

Maintenant que tu avais donné ton accord, Elia s'était levée toute contente pour aller se réchauffer les mains près du feu. Tu l'observes un peu, te mordant la joue, puis esquisse un sourire taquin en reprenant une place confortable dans le fauteuil.

-Et pourquoi Gryffondor au fait ? C'est à cause de la fille de ce matin ? Tu veux t'en faire une amie ?~

Elia se retourne vivement, les joues roses, le regard confus et plein de déni, les sourcils froncés.

-Hein ? Mais non ! C'est... P-pour visiter l'extraordinaire maison d'Harry Potter ! Tu sais, le héros là avec ses binocles...

Tu hausses un sourcil, pas vraiment convaincue.

-Ah oui, vraiment ?
-Ben oui !

Retenant un petit rire, tu te lèves de ton fauteuil pour t'approcher d'Elia et la prendre doucement dans tes bras, ce qu'elle te laisse faire avec un visage morose tout en se demandant ce que tu allais faire.

-C'est parce que tu as peur que je sois triste si tu t'en fais une copine, c'est ça ? Tu sais, tu as le droit d'être sans moi parfois, même si je sais que ma compagnie te manque terriblement dès qu'on est à plus de 10 cm~
-Mais qu'est-ce que tu racontes...

Amusée, tu te recules en gardant tes mains sur les épaules de ton amie, le fait de te retenir de rire devenant de plus en plus compliqué.

-Les poussins ont le droit de trainer avec les cygnes tu sais ?~

Elia souffle un peu avec un petit sourire, puis écarte l'une de tes mains avec un mouvement élégant du poignet.

-J'peux savoir qui tu traites de poussin là ?

Elle se relève et marche un peu en te tournant le dos, croisant les bras.

-Mh, je dois admettre qu'elle m'intrigue.
-Et t'as pas peur qu'elle te voit comme une menteuse si tu te foires avec ta potion ?

Ton amie blonde se retourne avec son sourire habituelle et t'envoie un clin d'oeil complice.

-Le tout, c'est de ne pas se faire prendre~
-En parlant de se faire prendre, vous avez vu ce qu'il s'est passé à la banque de Gringotts ?

Toi et Elia tournez la tête vers Lloyd, ayant complètement oublié son existence tant il était discret. Un peu plus tôt dans l'après-midi, Elia lui avait rendu ses bonbons et sympathisé avec lui. Il se trouvait qu'il semblait un peu plus à l'aise avec elle qu'avec toi malgré sa constante timidité, ce qui te faisait douter sur tes compétences sociales. C'était Elia qui lui avait volé ses bonbons et c'était avec toi qu'il avait le plus de mal. Le monde à l'envers. Intriguée, Elia s'approche de lui pour jeter un coup d'oeil au dessus de son épaule au journal qu'il était en train de lire.

-Non, il s'est passé quoi ?

Tout de même peu à l'aise, Lloyd rougit avant de tenter de répondre le plus intelligemment possible.

-Mh, il y a un des coffres qui a été forcé, mais rien n'a été volé apparemment...
-Quel intérêt de forcer un coffre si c'est pour ne rien prendre je comprends pas...
-C'est quoi Gringotts ?
-Une banque tenue par des gobelins... Eh Lloyd, on en sait pas plus ?
-Non... Enfin, c'était le coffre 713 apparemment...
-Super, ça nous avance vachement de le savoir ça...
-Désolé...

Elia rit un peu en tapant amicalement dans le dos de Lloyd, alors que toi tu nages complètement dans l'incompréhension. Des gobelins ? Ca existe vraiment ?

-Non mais c'est pas ta faute c'est pas toi qui a écrit le journal, je dis juste que ça ne sert à rien à nous sorciers de savoir quel coffre à été forcé si on ne connait pas les contenus. Après ce qui est étonnant c'est que quelqu'un a réussi à passer des gobelins, alors que pour garder de l'argent ce ne sont pas les derniers à faire preuve d'intelligence... T'en penses quoi Mégane ?

Devant ton air perdu, Elia rit un peu.

-Ah oui pardon, moldue~

Tu te grattes le dessous du nez, ne prenant pas le propos d'Elia comme une insulte. Après tout, tu avais des origines moldues, et pour avoir grandi en tant que moldue, tu ne te voyais pas monter sur tes grands chevaux sous prétexte que tu avais certaines dispositions à la magie.

-Sale blonde sans amis~

Tu pouffes de rire sous son nez, faisant référence à la jeune fille aux cheveux blancs que vous aviez croisé ce matin, alors qu'Elia tente de te faire une pichenette sur le front que tu évites facilement. Essayant d'éviter vos mouvements derrière Elia, Lloyd range nerveusement ses affaires, tâchant de paraître le plus à l'aise possible. En entendant du bruit dans son dos, Elia se retourne vers le petit brun qui se hâte de mettre de l'ordre dans ses cahiers.

-Bah... Qu'est-ce que tu fais ?
-Je... Vais aller ranger mes affaires dans mon dortoirs...

En le voyant partir vers le dortoirs des garçons, Elia reste un peu sur place avant de le suivre et passer son bras autour de sa nuque, un grand sourire aux lèvres.

-Eeeeeh Lloyd mon ami, tu n'as rien entendu sur le polynectar heeeeein ?~

Rougissant, Lloyd remue négativement la tête, un peu plus nerveux. Bien sûr qu'il avait entendu.

-N-non je... Je ne sais même pas de quoi tu parles...
-Huhu parfait, on va être amis toi et moi~
-Genre toi t'as des amis~
-Chut la balzanée, on t'appellera quand on aura besoin d'épices~
-Oh le cliché~
-Donc, chut chut Lloyd hein ?~
-Oui... Promis...

Fière d'elle, Elia laisse le jeune garçon aller ranger ses affaires, tout rouge d'avoir eu un contact avec ton amie blonde qui se tourne vers toi avec un grand sourire heureux et déterminé, sourire que tu rends de façon amusée et résignée. Tu ne sais pas dans quoi tu allais mettre les pieds, mais ça avait l'air drôle. Et puis, on ne peut pas être renvoyé avant d'avoir 16 ans non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:14

Chapitre XIV: Bye bye Victory



C'était un beau matin d'automne. Il devait être 7h, et on entendait déjà des petites voix fluettes discuter. Pour Elia, c'était un grand jour. Fan de quidditch qu'elle était, elle était heureuse d'avoir son premier cours de balai volant, et elle avait bien l'intention de surclasser tout le monde. Elle était en train de bricoler ton baladeur alors que tu soupirais à côté d'elle, en te frottant les yeux. Elle t'avait sortie de ton sommeil pour te trainer jusqu'à la salle commune des Poufsouffles.

-Elia, tu crois pas que t'en fais un peu trop ? C'est juste un cours...
-Oh non Mégane, c'est LE cours que j'attends depuis la rentrée, le premier pas vers la réalisation de mon rêve de devenir l'attrapeuse de ma maison, et j'ai bien l'intention de partager ma joie avec tout le monde.
-Très sincèrement, je ne pense pas que ce que tu t'apprêtes à faire va réjouir qui que ce soit.
-Un réveil en musique met toujours tout le monde en joie.
-Avec de la bonne musique peut-être, mais là je ne crois pas que-
-Sonorus !

Pas le temps de finir sa phrase, que l'introduction du titre "Je m'voyais déjà" de Charles Aznavour beuglait dans la maison des Poufsouffle, ce qui vous force à vous boucher les oreilles. Fronçant les sourcils en grimaçant pour tes tympans, tu essaies de rentrer ta tête dans tes épaules pour ne pas avoir à écouter cette purge narcissique, alors qu'Elia éclate de rire en gardant ses mains plaquées sur ses oreilles.

-AH AH OUAAAAIS !!~
-ETEINS CA C'EST HORRIBLE !!

Bien sûr, les réactions ne se firent pas attendre. Une dizaine d'élèves sortent furieusement de leur dortoit en balançant leurs oreillers en votre direction. Sans attendre, tu vas te planquer derrière un fauteuil, suivie d'Elia qui est prise d'une hilarité sans précédent. Exaspérée, tu l'attrapes par le pyjama pour la présenter à leurs assaillants, n'ayant que le bras de sorti de derrière le fauteuil.

-C'EST ELLE ! VISEZ LA ELLE J'Y SUIS POUR RIEN !!
-EH VENDUE !!
-ELIA ETEINS CETTE CHOSE SI UN PROF ARRIVE ON VA PERDRE DES POINTS !!

Quiconque avait dit ça avait raison, car même à l'extérieur de la salle commune on pouvait entendre les sénilités de ce cher Charles. Et c'était un préfet qui passait par là, pas de chance.

-JE VAIS VOLER SUR UN BALAI !!
-ON S'EN FICHE !!
-S... Sourdinam !

Après tout ce boucan, un peu de silence faisait du bien. Chaque élève présent se tourne vers le nouvel arrivant qui rangeait timidement sa baguette en rougissant et en bafouillant.

-M... Ne vous... Ne vous fâchez pas... C'était... Juste une blague ?
-Quoi, t'es avec elles ?
-N... Non, j'ai été réveillé comme vous...

Le plus grand des élèves soupire et retourne dans son dortoir pour s'habiller, dépassant le petit châtain qui baissait la nuque par peur d'une réprimande, alors qu'Elia l'accueille d'un grand sourire, avec encore des plumes dans les cheveux après s'être ramassé une dizaine de coussins dans la tête.

-Heeeey mais c'est Lloyd ! Alors, ce p'tit réveil ?~

Tu finis par lâcher Elia et sort de ta cachette, puis regarde Lloyd avec un sourire étrangement naturel, et ris un peu, tout de même amusée par la situation. Toi qui avais du mal à te réveiller d'ordinaire, tu étais en pleine forme après un tel remue-ménage.

-Oh Lloyd, c'est toi qu'es venu nous sauver ? Merci !~
-Mh...

Ne sachant que faire, Lloyd se contente de répondre d'un hochement de tête timide, puis file dans son dortoir pour s'habiller. Tu vas récupérer son baladeur et soupire en appuyant sur le bouton pause.

-Je t'avais dis que c'était pas une bonne idée...

Elia passe ses mains sur son pyjama plein de plumes avec un grand sourire satisfait, puis pose ses mains sur ses hanches. Elle avait vraiment l'air au top de sa forme.

-En attendant ils sont tous bien réveillés, ce serait bête que les Poufsouffles aient l'air de gros trolls sur un malheureux balai, et puis j'veux voir qui est le meilleur voleur pour le battre~
-Haa... Si tu le dis.

Plus anxieuse, tu rabats tes cheveux derrière tes épaules en te dirigeant vers ton dortoir. Si ton premier cours sur un balai se passait aussi bien que les cours contre les forces du mal et de sortilège, tu appréhendais grandement l'impact que cette nouvelle matière pourrait avoir sur ton espérance de vie. Avant de poser le pied sur la première marche, Elia te rattrape pour passer son bras autour de ta nuque, de façon aussi amusée qu'amicale.

-Mais t'en fais pas il peut rien t'arriver, la prof est là pour ça ! En plus tu vas voir ses yeux ils sont trop cools~
-Ouais, on reparle du Gryffondor qui s'est vautré ou pas ?
-Ah t'en as entendu parler ?
-Par des Serpentards qui se bidonnaient oui.
-Mh... C'est triste, mais j'aurais sûrement fait pareil.
-Merci Elia, j'me sens rassurée maintenant.
-Mais je t'en prie !


La grosse angoisse. Tu déglutis nerveusement et pousse un long soupire pour décompresser, les yeux rivés sur le balai situé à tes pieds. Tu n'en reviens pas, toi, effrayée par un balai. Déjà que tu n'aimes pas le tenir pour faire le ménage, mais alors voler dessus ? Et puis tu maintiens, voler sur un balai c'est ridicule, surtout que celui-là est vraiment très moche, on dirait ceux qu'on utilise pour décoller les crottes d'oiseau sur le toit. Tu prends peur. Et si le balai pouvait lire dans tes pensées et décidait de te faire payer chacune de tes méchancetés ? Non. Non, non, non et non. Que tu te fasses ridiculiser par une baguette, d'accord, qu'un sort te fasse voler hors de ton banc, d'accord, mais te faire dominer par un balai ? Et puis quoi encore ?? Au moment où Mme Bibine vous donne l'autorisation de vous emparer de vos balais, tu lèves la main au dessus de lui en pensant très fort "fais moi passer pour une idiote et toi j'te jure que j'te crâme", et dit d'un ton autoritaire.

-Debout.

Le balai ne se fait pas prier. A peine lui as-tu ordonné de venir à toi qu'il s'est exécuté. Tu tournes la tête vers Elia avec un grand sourire satisfait, auquel elle répond avec le même avec un clin d'oeil, son balai déjà en main. Tu avais entendu à son élocution qu'elle avait parlé avec joie à son balai, l'invitant comme s'il était son ami. Si Elia pouvait être amie avec un balai, tu te demandais vraiment comment toi tu étais supposée le prendre. A côté d'Elia, Lloyd avait l'air d'avoir plus de difficulté.

-Debout.. Debout, s'il te plait, tout l'monde me regarde... Debout... !

Avec une expression infantile, Elia le regarde en inclinant la tête. Elle avait l'air curieux mais aussi avenant et toute excitée.

-T'es pas content de faire du balai ?
-Hein ?
-Ca ne te fait pas plaisir l'idée de voler sur un balai ?
-Eum... Si... Mais ça me fait un peu peur aussi... Comment t'as fait toi ?
-Ben, moi c'est naturel tu sais, mais tu devrais essayer la méthode de Mégane !
-J'vois pas ce que je viens faire là dedans là...
-C'est quoi... ?
-En fait elle imagine que c'est sa culotte et qu'il faut qu'elle la ramasse vite, surtout qu'il y a des traces de cerbère dedans !
-Eh !!

Lloyd se met à rire timidement en imaginant la scène, tournant la tête à l'opposé de vous deux. Bien sûr, tu sais très bien quelle image il a dans son esprit, alors tu te penches pour le regarder en rougissant, essayant de te justifier.

-Allez Lloyd, ramasse ton slip !
-La crois pas elle ment ! Elles ont rien du tout mes culottes !

Forcément, tout le monde t'as entendu. Toi, et pas Elia.

-Mademoiselle Leroy quand vous aurez terminé de nous exposer l'état de vos lingeries nous pourrons peut-être continuer le cours. A moins que vous ne vouliez perdre 5 points supplémentaires en plus de ceux qui vous avez déjà perdu ce matin avec mademoiselle Monford ?

Encore une fois, hilarité générale, tu as même la sensation que ton balai se moque de toi. Te remettant droite en rougissant davantage, tu caches un peu ton visage en gardant l'échine baissée, et tu chuchotes à Elia.

-J'te rendrai ça, crois moi.

Ton amie pouffe de rire et te donne un coup de coude en regardant Lloyd du coin de l'oeil.

-En attendant ça a marché regarde, il l'a dressé son balai.
-Maintenant vous allez enfourcher vos balai et à mon coup de sifflet vous frapperez du pied sur le sol pour vous élever.

Tu t'exécutes en soupirant, repassant ta concentration sur le balai, sentant tes mains trembler sur le manches. Allez Mégane, fais comme si c'était juste un dada au parc, dans le fond c'est le même fonctionnement. C'est droit et dur, ça s'élève et ça fait mal à l'entrejambe. Tu vas juste faire du dada sur le manche. Au coup de sifflet, tu tapes du pied et tu sens le balai qui s'élève doucement alors que tu tâches de contenir tes tremblements et ton manque d'assurance. A côté de toi, Elia a l'air vraiment à l'aise sur son moyen de transport, et s'amuse même à faire des vagues sans changer son altitude. Tu pensais avoir l'air pitoyable quand quelque chose dans ton champ de vision attire ton attention. Lloyd avait l'air encore moins à l'aise que toi, et à force de s'agripper au manche, ses mains étaient devenues moites et il avait glissé sur le côté comme un sac, ce qui encore avait fait rire les élèves, et malheureusement, toi avec. Tu n'avais pas pu retenir un gloussement d'hilarité que tu avais immédiatement regretté en te souvenant de l'effet que faisait d'être la risée de toute une classe. Elia elle avait carrément éclaté de rire, sans gêne, et, tenant son balai d'une main, elle sort sa baguette pour la diriger vers Lloyd.

-Wingardium Leviosa.

Avec une facilité déconcertante, elle fait planer le jeune garçon pour le remettre sur son balai, ce qui te rendait verte de jalousie. Cette fille avait un charisme incroyable, et une confiance en elle sans limite. Elle était tout simplement brillante. Il faudrait que tu t'en inspires si tu veux vraiment survivre 7 ans à Poudlard.

-M... Merci, Elia...

Soufflant un peu, Lloyd se resaisit pour rester droit sur son balai.

-Tout va bien Lloyd, c'est juste un slip !
-Arrête avec ça... !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:15

Chapitre XV: La meilleure estime de soi




Les cours s'étaient tous enchaînés pour toi, te laissant l'amère impression que tu allais être nulle en tout du début jusqu'à la fin. Le fait que tu ne connaissais rien jusque là au monde des sorciers ajouté à la piètre confiance que tu t'accordes te rendaient médiocre à chaque nouvelle matière. A côté de toi, Elia était brillante et son avenir semblait déjà plein de succès. Tu avais la sensation d'être son ombre pour ainsi dire. Toi qui avais eu tellement d'émerveillement devant ce monde, enfant désenchantée que tu es, tu avais le coeur serré devant tes compétences et leurs limites. Tu ne parvenais à accomplir qu'à moitié les choses que tu entreprenais, et ce malgré les encouragements certes amusés d'Elia mais tout aussi bienveillants.

Ce jour là, tu étais entrée en silence dans la salle de potion, n'ayant encore jamais eu ce cours. Tu n'appréhendais plus de te louper, c'était devenu une fatale évidence pour toi. Evidemment que tu ne réussirais pas. Elia avait essayé de te distraire avec quelques blagues, et voyant leur inefficacité, elle avait soupiré silencieusement en regrettant de ne pas réussir à te faire sourire cette fois-ci. Tu te rendais compte que tu étais sûrement la pire élève de Poufsouffle, et tu étais souvent comparée à un certain Neville Londubat qui faisait autant d'étincelles que toi à Gryffondor. Tu avais cette sensation d'être même la sorcière la plus miteuse que Poudlard ait porté.

L'entrée du professeur te sortit de tes réflexions, car elle était pour le moins fracassante. L'enseignant avait déjà l'air énervé et exaspéré avant même de s'être présenté. La première chose qui fut frappante pour toi est qu'il n'avait pas l'air d'aimer les couleurs, il était tout en noir, excepté l'épiderme. La deuxième était qu'il avait les cheveux gras. Après une courte observation de son apparence, tu es immédiatement attentive aux propos tenus par le professeur. Selon lui ce ne sera pas une surprise si vous êtes des courges du début jusqu'à la fin. Alors que certains élèves chuchotent entre eux pour manifester leur outrage d'être traités d'ors et déjà de façon condescendante, tu esquisses un sourire. Si c'est ici la classe des courges, alors tu es parfaitement à ta place. Ton attention n'est que plus active sur les paroles de l'enseignant alors qu'Elia plisse les yeux sans comprendre comment cet homme qui fait comprendre à l'assemblé qu'ils sont tous aussi incapables les uns que les autres peut te faire sourire alors qu'elle a échoué à ce projet.

Lors que le regard de ce professeur Rogue s'arrête sur toi, tu cesses immédiatement de sourire. Son discours avait peut-être pu te mettre de meilleure humeur, en revanche ce qu'il dégageait ne te donnait pas trop envie de taper la risette. Tu sentais qu'il n'était pas homme avec lequel il faut plaisanter. Il te guette deux secondes sans que tu ne puisses comprendre ce que signifie son regard, puis reprend normalement son cours. Même si les secondes de silence semblaient être sa spécialité, tu sentais que celle-ci n'était pas anodine.Tu baisses les yeux sur ton manuel en déglutissant, impressionnée, cherchant à ne plus croiser le regard de qui que ce soit pour ne pas te faire remarquer. Très discrètement, tu chuchotes à Elia.

-Tu as vu comment il m'a regardée ou je suis folle ?

Elia souffle un peu du nez en souriant, et ne te regarde pas volontairement pour ne pas se faire repérer.

-C'est le directeur de la maison Serpentard, peut-être que ce que tu as dit lors de la cérémonie des maisons l'a intrigué. Tout le monde a des préjugés sur les Serpentard, pour une fois que quelqu'un tacle l'illustre maison de Gryffondor sans être chez les verts, c'est pas commun.
-Bah évidemment j'y connais rien moi à tout ça, j'ai juste dit ce que j'ai ressenti...
-Oui mais lui doit ignorer que t'es issue d'un monde moldu.

Entendant un nouveau silence laissé par le professeur Rogue, vous vous taisez toutes les deux. Mince, voilà que tu as loupé 20 secondes d'explications. Tu redonnes alors toute ton attention au cours sans regarder l'enseignant directement, aussi impressionnée qu'intriguée par l'homme qui vous enseignera les potions cette année.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:16

Chapitre XVI: Le début des ennuis



Presque deux mois étaient passés depuis ton entrée à Poudlard, et tu commençais à prendre tes marques. Bien que tes notes étaient catastrophiques, tu avais réussi à comprendre les fonctionnements des journées de cette école et à ne plus te perdre dans l'immense château. Et plus important, tu t'étais fait une amie. C'était là ta plus grosse victoire, même si pour une élève studieuse comme toi dans le monde moldu, ne plus pouvoir te reposer sur tes acquis pour parvenir à décrocher d'excellentes notes t'exaspérais. Ici tu avais beau étudier avec le plus grand sérieux du monde, tu n'arrivais pas au résultat que tu voulais. Tu avais reçu une lettre de ta mère à laquelle tu n'avais pas répondu, même si Elia t'avais expliqué le fonctionnement des hiboux. Tu avais la fierté de ne pas dire que d'une part Poudlard c'était génial et en même temps la honte de devoir lui avouer que tu étais une élève dissidente.

Pendant le repas d'Halloween, tu tripotais de ta fourchette ton repas sans grande attention, le coude sur la table et la joue dans la main, pensive. En face de toi, Lloyd, qui commençait à traîner quelques fois avec vous, avait l'air inquiet pour toi. Il avait toujours du mal à discuter avec toi, mais il t'appréciait de loin à force de t'observer. Elia sourit en passant son bras autour de ta nuque, ayant son habituel air guilleret.

-Allez fais pas cette tête, on est à Halloween là c'est notre fête !~
-Nan, moi ma fête ce sera quand je vais rentrer chez moi parler de mes fabuleux résultats scolaires.

Elia ricane, ce qui a le don de t'irriter sans que tu ne le montres vraiment. Evidemment que ça la fait marrer, elle réussit tout ce qu'elle entreprend elle.

-Mais tu t'aides pas aussi, tu pars directement du principe que tu es nulle, alors forcément le résultat se rapproche de cette pensée, tu as tellement peur de te rater parce que notre monde t'étais encore inconnu jusque là que tu n'oses pas réussir finalement.
-Elia, je passe la majorité de mon temps à la bibliothèque quand je ne suis pas avec toi, et je m'entraîne toute seule dehors, pourquoi je ferais semblant de rater quelque chose que je sais faire ?

Ton amie blonde chasse ton argumentaire de la main, étrangement sérieuse.

-Pour te donner bonne conscience. Tu te laisses juste impressionner par tes échecs et pour ne pas culpabiliser tu vas à la bibliothèque, mais je crois que tu te bloques toute seule pour apprendre. Tu te mets trop la pression à mon avis. Quand tu as eu tes premiers cours, tu as pensé quoi ?
-Ben que c'était quand même fou toutes ces choses que je devais apprendre ? Qu'il me manquait des notions donc que je n'allais jamais m'y retrouver ?
-Et c'est ça le problème. En première année, on voit vraiment le B-A BA, ça n'a rien d'impressionnant.
-Parle pour toi, tu baignes dans la magie depuis plus longtemps que moi...
-Tu marques un point. Mais tout ça pour dire, essaie d'envisager que ce ne soit pas si difficile que ça en ait l'air, même si c'est différent de tout ce que tu as pu connaître jusqu'ici, tu verras qu'en déverrouillant ta tête ce sera beaucoup plus simple pour apprendre. Regarde Lloyd, maintenant il s'en sort sur un balai avec une histoire de slip sale !

En face de vous, Lloyd manque de s'étouffer avec une cobette de maïs, puis rougit en levant un regard accusateur vers Elia.

-On est vraiment obligés de revenir là dessus ?
-Ahah, j'ai pas trouvé de meilleur argument désolée~

Tu soupires en levant les yeux vers Lloyd, le jaugeant un peu. Ce dernier remarque ton regard et se remet à manger nerveusement. Quand tu y penses, c'est vrai qu'il a fait des progrès lui, même si ses compétences sociales laissaient toujours autant à désirer. Vous n'arrivez toujours pas à communiquer correctement, pourtant tu sens qu'il y a une amorce possible pour établir un début de lien verbal. Fondée sur ta vulnérabilité et ta médiocrité. Fantastique.

-Dis Lloyd, tu t'y prends comment toi pour étudier et réussir tes sorts ?

L'intéressé déglutit bruyamment et détourne le regard, les joues un peu roses. Il se mordille la lèvre, semblant chercher ses mots pour t'expliquer ce qu'il n'a pas l'air d'avoir envie de mettre en lumière.

-Mh, je ne suis pas sûr que ma méthode te convienne... C'est un peu... Ridicule...

Tu soupires en haussant les épaules, résignée. Quitte à être pathétique, autant que ce soit constructif.

-Dis toujours, on verra bien.

Le petit châtain remue un peu, pas vraiment à l'aise. On voit à son regard qu'il ne sait pas où se mettre, ce qui s'accentue quand Elia le regarde avec curiosité concernant sa réponse. Tu te sens un peu mal pour lui, parce que tu sais combien c'est gênant de sentir plusieurs regard posé sur soi.

-Ben... J'oublie juste... Que je suis moi... Et je fais comme on me dit...

Tu te redresses un peu en regardant Lloyd, les yeux légèrement écarquillés. Effectivement, avouer cette méthode n'a pas du être simple, mais elle n'est pas dénuée de sens. De cette façon, tu comprends que Lloyd chasse temporairement le manque de confiance en lui qui l'habite pour réussir ce qu'il tente. Finalement, tu souris, de façon sincère et pour la première fois sans gêne à ton camarade.

-Ah oui, ce n'est pas bête ! J'essaierai la prochaine fois~

Elia soupire en souriant, remuant négativement la tête.

-Vous êtes pas possibles tous les deux.

Au moment où tu t'apprêtes à lui demander pourquoi, le professeur Quirrell fait irruption dans le réfectoire en hurlant qu'un troll se trouvait dans les cachots. Les yeux écarquillés d'effroi, ta première réaction est de lâcher ta fourchette, clouée sur place par la peur, puis les premiers mouvements de foules se font ressentir. Les cris, les bousculades, le chaos se répend dans la pièce, alors que tu restes sur ton banc. En face de toi, Lloyd reste assis en tremblant, pétrifié tout comme toi, tandis qu'Elia observe les élèves paniqués d'un air calme. Le directeur se lève soudain pour réclamer le silence d'une voix puissante, ce qui fait taire les jeunes sorciers effrayés. Bizarrement, ta peur t'a donné un air contenu cette fois ci.

En silence, tu suis avec Elia et Lloyd le préfet de votre maison, comme le directeur l'a ordonné. A tes côtés, Elia marche avec un air renfrogné. Pour te détendre et oublier quelques secondes le danger qui règne en ces murs, tu forces un petit rire pour demander à Elia la raison d'un tel faciès.

-Tu en tires une tête, t'aimes pas ça les trolls ?
-Je m'en fiche des trolls, j'ai pas fini de manger et j'ai encore faim.

Elle tourne la tête vers toi et esquisse un sourire que tu n'aimes que moyennement. Voir Elia sourire te fait toujours plaisir, naturellement, mais là elle porte le sourire qu'elle a quand elle s'apprête à faire quelque chose qui risque de faire perdre des points à votre maison.

-Mais j'ai la solution à ce problème, il est noir et blanc avec des grandes moustaches~
-Shadow.
-Bingo~

Tu soupires, puis pouffes un peu de rire, exaspérée et amusée.

-On risque peut-être de mourir tués par un troll, et toi tu ne penses qu'à manger.
-D'une certaine façon je m'inquiète pour ma survie tout comme toi~
-Elle n'a pas tort...

Vous vous retournez vers Lloyd toutes les deux, surprises qu'il intervienne pour une fois, avec la même expression sur le visage marquant l'étonnement et le questionnement. Un peu rose et le regard fuyant, il tente un sourire timide en se frottant nerveusement la nuque.

-Ben... J'ai encore faim... Moi aussi...

Elia ricane et se redresse fièrement en suivant le groupe de Poufsouffle.

-Alors c'est décidé, ce soir j'envoie Shadow nous chercher de quoi manger, on se retrouvera tous les trois dans la salle commune~


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Zed 2.1
Fondatrice
avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   Jeu 6 Sep - 20:17

Chapitre XVII: Réflexions



En vous séparant pour aller dans vos dortoirs, Elia avait donné rendez-vous à Lloyd à 23h dans la salle commune. Elle n'avait rien rajouté, ni rien expliqué malgré tes interrogations tout le temps qui vous séparait de l'heure fatidique. Elle avait seulement esquivé le sujet avec quelques blagues, puis 5 minutes avant l'heure, tu l'entendais chuchoter dans la pénombre.

-Pssst, Mégane, tu dors ?
-A ton avis ?
-Okay. Shadow, t'as faim ?

L'intéressé miaule tout doucement, comme si il comprenait qu'il fallait faire le moins de bruit possible. Tu entends Elia pouffer de rire, puis murmurer un "va voir si y a personne d'abord".

-Pourquoi moi, vas-y toi !
-Mais pas toi, Shadow !
-Parce que tu t'imagines vraiment qu'il va comprendre ?
-Ben oui, il est déjà parti vérifier !
-Donc on peut y aller ?
-Pas encore, il est pas revenu.
-Et si Lloyd se lève ?
-On verra.

Tu soupires en regardant le plafond, bien que tu ne voyais rien. Tu espérais juste que vous n'alliez réveiller personne. C'est pendant ce cours moment de silence que tu te demandais pourquoi tu suivais Elia dans ses bêtises en sachant très bien qu'il y avait de grandes chances pour que vous perdiez des points. C'est le sujet même de tes pensées qui t'en sortit.

-On peut y aller.

Sans un bruit, tu te faufiles avec Elia hors du dortoir des filles pour arriver dans la salle commune où Lloyd vous attend déjà près du feu. A côté de toi, Elia sourit.

-Lloyd, tu es vraiment venu~
-Ben... Tu m'as dis de venir et j'ai faim... Encore... Donc...
-Et tu as très bien fait !~

Shadow grimpe en miaulant sur le dossier du fauteuil où se trouve Lloyd, ce qui le fait sursauter. La queue relevée et le bout en arc, il semble attendre quelque chose. L'intelligence et l'expressivité de ce chat t'impressionne énormément. Comme pour rassurer Helga qui est restée logée sur ton épaule, tu lui caresses la tête du bout du doigt, même si tu n'as rien dit qu'elle puisse comprendre, tu n'as fait que penser. Helga est surtout dormeuse en fait, à cause de son jeune âge, elle reste encore un bébé.
Elia ricane en regardant son jeune matou et s'approche de lui avec deux petits sacs, ce qui te fait écarquiller les yeux.

-D'où tu sors ça ? Et à quel moment surtout ?!

En installant les sacs sur Shadow, Elia esquisse un sourire taquin et narquois.

-Tu te rappelles tout à l'heure quand je me battais avec mon pyjama ? Je les ai préparés à ce moment là~

Alors là ça te cloue le bec. Cette fille est d'une ingéniosité sans pareil. Alors qu'elle accompagne son chat en dehors de la salle commune de Poufsouffle, tu t'assoies sur le fauteuil situé près de Lloyd, sciée.

-Mais... Où elle trouve ses idées ??
-Je ne sais pas... J-je ne suis pas... Assez intelligent pour être dans sa tête...

Tu tournes la tête vers ton camarade châtain, qui semble intéressé par le feu de cheminée bien que tu es certaines qu'il cherche juste à regarder autre chose que toi, puis esquisse un sourire en inclinant la tête. Tu te sentais de plus en plus à l'aise pour lui parler, même si ça ne semblait pas être réciproque. Tu te faisais simplement à l'idée que Lloyd évitait tout le monde, et pas seulement toi.

-Mais nan, dis pas ça, t'es plus intelligent que tu le crois.

Elia revient avec un grand sourire aux lèvres.

-Ah, j'entends que ça discute d'intelligence, vous parlez de moi ?~
-On aurait utilisé tous les mots sauf ça Elia~
-Ca me va, dans la sphère de tous les mots sauf intelligent y a génial, c'est parfait~

Lloyd esquisse un tout petit sourire en gardant son regard rivé sur le feu, n'osant pas trop manifester son amusement, alors que toi tu ricanes un peu. Tu te redresses sur ton fauteuil pour regarder Elia qui elle s'est assise par terre près du feu, intriguée qu'elle préfère s'installer sur un tapis alors que les places ne manquent pas.

-Tu te mets pas sur un fauteuil ?
-Ah, non, merci, sinon j'vais être sur un autre fuseau horaire que vous ça n'a pas de sens.

Tu te mords un peu la joue. Cela avait du sens. En haussant les épaules, tu descends de ton fauteuil pour venir t'asseoir par terre en face d'Elia. Elle sourit un peu, puis vous tournez en même temps vos têtes vers Lloyd qui ne peut fuir votre regard vu sa position. C'est Elia qui prend la parole.

-Allez Lloyd, tu fais à part là, viens avec nous !~

Lloyd rougit un peu et descend de son fauteuil pour venir avec vous sans se faire prier, d'une façon que tu trouves un peu empressée d'ailleurs. Tu lui souris, ce qu'il essaie de te rendre de façon très timide et maladroite. Tu rediriges alors ton regard vers Elia qui elle regarde un peu le feu.

-Et maintenant ?
-Ben... On attend.
-Mais comment il va faire Shadow pour mettre des trucs dans les sacs ?
-Oh, t'en fais pas pour ça, il en est parfaitement capable~

Tu n'as rien à répondre à ça. Ca te semble encore tellement surréaliste. Ce qui t'intrigue en plus, c'est qu'Elia a l'air pensive. Elle fixe le feu en se mordillant l'intérieur de la lèvre inférieure, les yeux légèrement plissés. Depuis le début de l'année, tu ne l'as encore jamais vue avec une tronche pareille, même pendant des cours.

-Quelque chose ne va pas ?
-Hein ? Non.

Elle prend une longue inspiration avant de replacer son visage vers vous, résignée à vous en parler.

-En fait j'ai demandé aux roux de me filer leurs cheveux ils ont pas voulu.

Lloyd lève les yeux vers Elia avec un air aussi surpris que le tien, tandis que tu pouffes de rire passé cette seconde de gros silence.

-Bah achète une perruque qu'est-ce que tu veux que j'te dise~

Elia pouffe de rire et remue négativement la tête.

-Mais c'est pas pour mettre sur ma tête patate, c'est pour le polynectare, la potion va bientôt pouvoir être prête et je n'ai toujours aucun échantillon de Gryffondor.
-Parce que t'es encore là dessus ??
-Ben évidemment !
-Mais j'pensais que t'avais oublié moi !
-Pas du tout j'étais très sérieuse !
-Sinon y a...

Volte face simultané. Lloyd se retrouve avec quatre grands yeux braqués sur lui. Il a l'air de se sentir perdu entre deux harpies comme vous, et pourtant quelque chose le pousse à participer. L'amusement, peut-être.

-Vous savez... J'ai un copain chez les Gryffondor, Lucas...

Gros silence. Elia rit un peu de façon gênée en se grattant la nuque, fuyant son regard.

-Ahah, oui c'est vrai mais j'pense pas qu'il va bien vouloir nous aider vu que je t'ai piqué tes bonbons en début d'année...

Tu acquiesces sans broncher, tandis qu'Elia dirige ses lèvres vers toi en vociférant le plus discrètement possible un "Mégane aide moi", ce que Lloyd repère évidemment.

-J'ai entendu tu sais.
-Désolée~
-Je ne pense pas qu'il t'en veuille encore, mais si tu veux je...

Pendant tout le long où il n'avait pas begayé, Elia et toi l'aviez observé avec fascination, à deux doigts de compter le nombre de mots qu'il pouvait aligner sans s'interrompre. C'est au moment où il avait levé les yeux vers vous pendant sa phrase qu'il avait fini par se couper. Pourtant, ni toi ni Elia ne prenait la parole.

-... Peux lui demander...
-14.
-13.
-Hein ?
-Quoi ?
-Y a des apostrophes j'te signale.
-Gnagnagna.
-De quoi vous parlez ?
-Rien rien Lloyd t'inquiète~

Pendant que toi tu recomptes pour vérifier si tu t'es trompée en disant le plus grand chiffre, Elia fait un grand sourire à Lloyd, le regard brillant d'un nouveau souffle d'espoir.

-Si tu peux faire ça pour moi quand on aura l'âge d'aller à Prés au Lard je t'offrirai une rasia de bonbons, t'as intérêt à rester copain avec moi d'ici là !~

Trouvé. Tu as envie de dire à Elia que vous vous êtes trompées toutes les deux, mais tu ne voudrais pas vexer Lloyd ou qu'il croit que vous vous moquez de lui. Tu n'as pas le temps de trop réfléchir à ton dilemme car tu entends gratter à la porte, ce qui fait réagir Elia dans l'immédiat. Elle se lève sans perdre une seconde en faisant un grand sourire, et se met presque à courir pour aller ouvrir.

-La bouffe vient d'arriver !~

Tu te retournes pour la regarder aller ouvrir, un peu inquiète que Rusard ait raccompagné Shadow, puis constate pour ton plus grand réconfort que le félin est bel et bien revenu seul et chargé. Elia revient avec Shadow dans un bras et les deux sacs dans l'autre main, câlinant avec fierté son compagnon à poils.

-Huhu mon héros~

Shadow se lèche les babines en regardant Elia qui se marre en déposant les victuailles au milieu de vous, provoquant ainsi le réveil d'Helga qui renifle l'air.

-Tu t'es fait plaisir en cuisine à c'que j'vois, tu l'as bien mérité, allez, file~

Elle libère le chat qui va se mettre non loin de vous pour faire sa toilette, et ouvre le sac de provisions en pouffant de rire.

-Je sais pas où on va planquer tout ça si on arrive pas à tout finir ce soir. Mégane, on va avoir besoin de ta coopération et celle de tes joues de hamster~
-Alors de une j'ai pas des joues de hamster, de deux ma bouche n'est pas un placard.
-Allez assume~
-Que dalle.

Lloyd se sert en cachant du mieux qu'il peut un sourire d'amusement, suivit d'Elia puis de toi. Même si Elia insinue que tes joues sont comme celles des rongeurs, tu le sais qu'elle plaisante. Et à vrai dire, tu apprécies beaucoup cet instant. Tu es avec deux amis, car oui tu considères de plus en plus Lloyd comme ton ami, près feu en train de pique niquer ce qui vous est normalement interdit, à une heure tardive de la nuit. Vous risquez de perdre encore des points, mais qu'est-ce que vous êtes bien. Tu aimerais que cette année, et toutes les autres, soient parsemées de petits instants comme celui-ci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triangulumgalaxy.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfiction de la belette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfiction de la belette
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction/Ecriture] Plume Asiatique
» Nouvelle ville, nouveaux amours
» Fanfiction Code Lyoko
» Fic Is Not The Enemy
» .: Gossip Coco's World Imagination :.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messier33.exe :: HARRY POTTER :: LEGILIMENS-
Sauter vers: